Doom / Sludge / Stoner, Heavy Metal, Interviews

Candlemass – L’interview de Johan Längqvist

S’il y a une formation qui représente le doom à la perfection, c’est bien Candlemass. Mené dès 1984 par son génial géniteur de bassiste Leif Edling, et malgré de multiples changements de line-up, le concept du quintet suédois est toujours resté dans l’âme des adorateurs du genre depuis le légendaire et référentiel « Epicus Doomicus Metallicus » de 1986. Apprenant que son chanteur originel Johan Längqvist donnait des interviews pour présenter le nouveau pavé « Sweet Evil Sun », un appel en visio s’imposait, comme on dit de nos jours…

Hello Johan ! Tu es revenu dans Candlemass en 2018, quel en a été l’élément déclencheur ?

Salut Guillaume ! Tu sais, lorsque j’avais enregistré « Epicus… » j’avais déjà mon propre groupe, et à ce moment-là, je donnais juste un coup de main à Candlemass. J’ai d’ailleurs toujours été très flatté que Leif ait fait appel à moi pour cet album, qui a aujourd’hui encore un impact très important auprès des fans. Mais à cette époque je tenais beaucoup à mon autre formation, et c’est pourquoi je ne suis pas resté dans Candlemass, les gens doivent le savoir.

Lorsque Leif m’a contacté en 2018, j’ai accepté de les rejoindre à nouveau car c’était tout simplement le bon moment pour moi, et intégrer un groupe de ce niveau ne se refuse pas le moins du monde hahaha !

Et maintenant si on te demande ton avis sur « Epicus… » ?

Même si je n’étais pas présent lors de la composition et les arrangements de l’album, je le trouve toujours aussi bon lorsque je j’écoute aujourd’hui. Je suis très fier d’avoir posé ma voix sur ce disque, qui comme je te le disais tout à l’heure, tiens toujours une place importante chez les fans du groupe c’est évident.

En tournée, je croise beaucoup de personnes qui me questionnent à ce propos, et c’est normal de m’en parler après tout ce temps, car c’est quelque chose qui fait partie de leur vie comme de la mienne.

Le dernier album en date de Candlemass était « The Door Of Doom » en 2019. Maintenant trois années ont passées, qu’en pense le groupe, et surtout est-ce qu’il a été simple de le défendre en cette période frappée par le covid ?

De mon point de vu tout à fait personnel, je trouve que cet album est très bon. Je ne connais pas l’avis des autres membres à ce sujet, mais je sais que le groupe avait travaillé très dur sur ce disque. Lorsque j’avais rejoint les gars pour l’enregistrement, il était primordial pour moi d’aimer les chansons, les textes, et que je m’imprègne au maximum de l’esprit général de l’album.

Quand le covid est arrivé, ça a été une vraie douche froide. Nous avions beaucoup de shows de prévus, que nous avons dû annuler par la suite, comme tous les autres groupes. Tout est tombé à l’eau… Malheureusement, nous avons été forcé d’accepter cette situation et de vivre avec…

Mais mine de rien, nous avons continué à travailler, le EP « The Pendulum » est sorti courant 2020, le nouvel album vient d’arriver, donc trois disques en l’espace de peu de temps c’est un bon timing si on prend les choses sous cet angle hahaha !

Et ce nouvel album « Sweet Evil Sun », de quoi parle t-il ?

D’une manière générale, tous les textes de l’album parlent de l’ambition et de l’échec. Si tu prends le morceau titre « Sweet Evil Sun » par exemple, c’est un parallèle entre l’amour et la haine qui pourrait se résumer de cette manière (ndr : à ce moment, Johan prend la voix d’un conteur digne de Christopher Lee) : « Tu aimes le soleil, il te montres la voie pour arriver au sommet, mais parfois tu tombes et par tous les moyens tu te dois de te relever et continuer à avancer ». Les textes tournent autour de ce concept… vêtus d’un élégant costume noir haha !

Candlemass « Sweet Evil Sun », disponible depuis le 18 Novembre 2022, Napalm Records

Tu as écris les paroles, ou Leif s’en est chargé ?

Il y a une chose très importante que je souligne à chaque fois que l’on me pose la question. Leif est le principal auteur/compositeur de Candlemass depuis les débuts du groupe. C’est aussi quelqu’un de très ouvert d’esprit avec qui je travaille très bien. Je suis tout à fait libre d’interpréter ses paroles comme je le souhaite, nous avons passé beaucoup de temps en studio à travailler sur mes lignes vocales, et le résultat est là. Leif est un excellent auteur/compositeur, je me répète, et il en sera toujours ainsi dans Candlemass.

Trois singles sont déjà sortis, quelles sont les autres choses que Candlemass réserve à ses fans autour de « Sweet Evil Sun » ?

Avant tout, nous voulons rattraper le temps perdu si je puis dire. Le covid a été une période très difficile à vivre, et nous n’avons évidemment pas pu faire les choses à notre manière comme tu le sais. Notre principal objectif est de nous concentrer sur ce nouvel album, et de participer aux nombreux festivals estivaux de 2023. Je ne peux rien te dévoiler de plus à ce sujet, mais nous y travaillons activement en ce moment.

Et peut-on considérer Candlemass comme les Scandinavian Gods of doom ?

Tu sais c’est juste le titre d’une de nos nouvelles chansons, mais je comprends ce que tu veux dire haha ! J’entends souvent que de nombreux musiciens de la scène métal sont originaires de scandinavie, et c’est vrai que notre pays compte beaucoup de musiciens talentueux, il n’y a aucun doute à ce sujet. Mais ce titre est juste une histoire et en aucun cas une self-titled song haha !

La team No Name Radio tient à remercier Magali de Sounds Like Hell Productions

Guillaume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s