Report

Hellfest 2022 – Notre compte-rendu du premier week-end !

C’est au bout de pratiquement trois années d’absence forcée, que le plus grand festival français redonnait rendez-vous à ses fans les plus acharnés. Réparti sur deux semaines, le Hellfest proposait un line-up avec plus de 350 groupes, et vous allez découvrir dans ce live-report nos impressions des concerts que nous avons vus lors du week-end des 17, 18 et 19 Juin 2022.

Mais juste avant de vous livrer nos avis, il était important de vous faire part des importants changements dont a bénéficié le site de Clisson. A commencer par deux parkings, accueillant pour le plus grand, 13000 véhicules, et mettant fin le plus possible, au stationnement sauvage. Un temps a été nécessaire à l’organisation pour se mettre en place, le vendredi matin, mais cela ne fût guère contraignant, dans les grandes lignes. Un système de navette non-stop, permettait aux festivaliers de rejoindre directement l’évènement depuis le parking ouest. Celui situé à l’est, était en revanche qu’à dix minutes de marche, le bus n’était donc pas nécessaire.

Pour le site en tant que tel, les sols de la Temple et de l’Altar ce sont revêtis d’un parterre goudronné. Deux énormes brumisateurs avaient été installés, l’un entre la Mainstage 1 et l’Altar, un second au niveau de la Mainstage 2, et un troisième trouva place à la Warzone. On peut vous dire, qu’au fait des grosses chaleurs du week-end dernier, ces nouvelles installations firent le bonheur des festivaliers.

En ce qui concerne le Metal Corner, un nouvel espace restauration a fait son apparition. Nous avons donc dit adieu au chapiteau des années précédentes et bonjour à une toute nouvelle scène qui abrita des concerts lors de cette part.1. Ne me demandez pas lesquels, je n’en ai aucune idée !

L’espace presse du V.I.P…

Il est important aussi de souligner et de saluer, le dévouement des bénévoles durant ce premier week-end, comme chaque année. Les personnes présentes pour le filtrage des festivaliers, celles chargées de la surveillance et la circulation des parkings, sans oublier les moyens mis en place pour la propreté du festival durant les trois jours. Sous ces conditions climatiques très difficiles, le site du Hellfest a toujours été impeccable ! Un grand bravo !

Pour la restauration, et le maintien de votre budget pendant le festival, nous vous conseillons le Hell Snack et le Green Food pour les végétariens et végans. Leurs prix attractifs vous feront profiter davantage du merch. A noter qu’à chaque recharge de votre bracelet cashless, vous seront déduits 1,50eur.

Et comment ne pas parler des nouvelles infrastructures et des décors, sans vous présenter avec la photo ci-dessous, la toute nouvelle statue de notre Lemmy qui prône en zone restauration de la Warzone ! Magnifique !

La nouvelle statue de Lemmy !

Et maintenant, poursuivons avec les concerts que nous avons vu…

Vendredi 17 Juin – Après deux bonnes heures passées entre les bouchons, la navette et la p’tite marche à pieds pour rejoindre l’entrée, les festivités commencent pour la team à 12h15 avec le sympathique punk celtique des anglais de Ferocious Dog, suivi à 12h45 par le thrash rentre-dedans très efficace des américains d’Enforced. Ensuite, direction la Warzone sous un soleil qui fait bien comprendre qu’il est pas ici pour rigoler, avec le punk-hardcore des ‘ricains de Slapshot qui détartre grave comme il se doit. Notre après-midi se poursuit sous une forte chaleur devant les Mainstage, entre le classieux Shinedown et la superbe voix de Brent Smith, le brut de décoffrage mais néanmoins excellent Frank Carter et ses Rattlesnakes, le set impeccable d’Opeth qui fît l’unanimité auprès de nombreux festivaliers, et The Offspring qui nous confirme au sein de la team qu’il était grand temps pour nous d’aller chercher du merch. No comment. Tee-shirts du festival et autres jolies bricoles dans le sac, il est l’heure d’aller se prendre une ‘tite mousse en VIP, devant l’écran qui diffuse au même moment les incontournables punks de Boston, Dropkick Murphys, pour ensuite terminer cette première journée entre la Temple et l’Altar pour les performances radicales de Primordial et At The Gates.

Samedi 18 Juin – L’appel du grand Charles, De Gaulle, a eu du répondant, et côté concerts on commence la journée devant les Mainstage armés d’un duo de muffins chocolat puis citron et d’une salade de fruits frais, qui fait du bien par où ça passe, avec le set impeccable et très pro des français de Titan, venus présenter leur nouvel album « Palingenesia ». Les texans de Fire From The Gods prirent ensuite le relais à 11h tapantes, et ce fût pour nous une très bonne surprise car jusqu’à ce jour nous ne connaissions pas ce groupe. Set puissant et engagé. Direction ensuite l’Altar en compagnie des belges de Brutal Sphincter qui délivrèrent un show très, comment dire, ambiance fête campagnarde à la maison, pour ensuite nous en prendre plein les yeux et les oreilles avec leurs compatriotes d’Aktarum très heureux de partager leur musique, et leur joie communicative avec le public ! A revoir dès que possible. En revanche fini la déconnade avec les bataves de Rectal Smegma qui enfoncèrent où il faut, si je puis dire, leur pronogrind très pro et justement bien placé. Fini de jouer à pipi-caca, et juste après le déjeuner retour sous l’Altar avec l’excellent thrash des anglais de Xentrix, le speed-metal des légendaires Exciter sans qui rien n’aurait été possible sans le référentiel « Heavy Metal Maniac » de 1983, et le techno-thrash de l’incontournable Flotsam & Jetsam dont la fin du show fût quelque peu abrupte. On a toujours pas compris le pourquoi du comment, enfin bref ! Petite pause récréative à la Warzone avec le punk bon enfant mais parfaitement maitrisé des The Toy Dolls, pour ensuite conclure la soirée devant les dinosaures de Deep Purple et le très en vogue Ghost, qui connu quelques problèmes de voix, forçant le groupe de Tobias Forge à sortir prématurément de scène.

Sympa le matos technique de la Temple…

Dimanche 19 Juin – Pour cette dernière journée de la part.1, on démarre avec les québécois de Deadly Apples, dont c’était le premier concert en France, et visiblement les musiciens étaient très honorés d’être la seule formation originaire de la Belle Province à figurer sur l’affiche. Changement radical de style juste après en Mainstage 2, avec les natifs de N.Y.C de Tempt, à la musique très ancrée Def Leppard/Dokken des 80’s. Tous excellents zicos au passage, et une bonne dose de fraicheur qui était la bien venue ! Le temps ensuite pour nous d’enchainer les interviews et les conférences de presse, on était de retour juste à temps vers 17h30 pour le super live, et je pèse mes mots, de monsieur Michael Schenker, qui délivra une fantastique leçon de guitare à l’assemblée présente, avec l’aide précieuse de son chanteur Ronnie Romero. En revanche, l’euphorie mélangée au grand n’importe quoi du set des nippons de Maximum The Hormone ne nous a pas du tout convaincu, le gros bordel de la presta de Down, l’incroyable longueur du show de Korn (qui pourtant avait bien commencé), et le set sans âme et fatigué des metal gods de Judas Priest (pourtant j’adore ce groupe), nous laissa un goût amer et inachevé. Il était temps pour nous de quitter les lieux qu’un grand nombre de festivaliers avaient déjà déserté.

La déco à côté des bars et des stands de merchandising…

Voilà en ce qui concerne le week-end des 17, 18 et 19 Juin, on vous donne rendez-vous à Clisson pour la suite des aventures de cette quinzaine édition du Hellfest, les 23, 24, 25 et 26 Juin avec un line-up de malade ! Prenez soin de vous et bon festival !

Avant de conclure, nous tenons à remercier Élodie et Romain de l’Agence Singularités et Roger Wessier de Replica Promotion, pour leur professionnalisme et leur disponibilité.

Crédits photos : No Name Radio

La team No Name Radio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s