Black Metal, Death Metal, Reviews, Thrash Metal

Xtreem Music, du brutal made in Spain !

Ici on aime bien Xtreem Music, label Espagnol créé en 2002 par Dave Rotten chanteur de l’excellent Avulsed, et à plusieurs reprises on a chroniqué dans ces pages quelques excellentes pépites du catalogue comme les récents Necrophiliac (Spa), Unbounded Terror (Spa) et Purtenance (Fin).

Retrouvez au menu du jour quatre albums bien abrasifs issus de l’underground ibérique, à commencer par le premier jet du duo Weaponry « Everwinding Slaughter », qui vous expédie en moins de trente minutes dix titres death-metal d’une bestialité dévastatrice qui vous rappellera le « Like An Ever Flowing Stream » de Dismember sorti en 1991. Sympa le trip Mad Max de la pochette. Disponible depuis Janvier 2022.

On passe ensuite au thrash-metal, avec le second LP de Holycide « Fist To Face ». Album qui trouvera son public auprès des fans de Coroner de par la technicité de certains soli et passages vocaux, le tout rappelant le mythique premier Death Angel « The Ultra-Violence ». A noter que nos amis sont de vrais lovers, étant donné que l’album est disponible depuis le 14 Février de cette année. C’est trop cute !

Beaucoup plus obscurs et connus des puristes du black-metal, les Barcelonais de Blazemth sortent enfin au bout de vingt-neuf années d’une carrière en dent de scie durant laquelle sont sortis une démo, deux mini-cd et une compilation, leur premier album « The Return Of Lucifer » ! A croire que l’attente en valait vraiment la peine car l’album est énorme, on pense tout de suite au son des albums de Darkthrone des 90’s, et le culte de Dissection périodes « The Somberlain »/ »Storm Of The Light’s Bane » n’est pas très loin. Sortie, Mars 2022.

Terminons cette sélection avec un énième projet du très actif big boss du label, Dave Rotten, que l’on retrouve d’ailleurs sur les albums de Weaponry et Holycide cités plus haut, avec ce premier opus de Decrapted « Bloody Rivers Of Death », rejoint ici par le Unbounded Terror en chef Vicente Paya en tant que guitariste/bassiste. Les fans de Suffocation et Immolation seront en terrain connu, le death-metal plus traditionnel proposé s’inscrit davantage dans cette lignée. La pochette vous met illico dans l’ambiance. Sortie, Avril 2022.

Si après avoir lu cette review vous voulez en savoir plus à propos de cette scène underground internationale, on vous encourage grandement à jeter un coup d’oeil sur le rooster du label. Merci encore à Xtreem Music de proposer dans son écurie depuis ses débuts des groupes de qualité, qui n’ont absolument pas à rougir face aux ténors des genres représentés dans ces lignes.

Guillaume

1 réflexion au sujet de “Xtreem Music, du brutal made in Spain !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s