Death Metal, Reviews

Inhuman Condition « Rat°God »

La Floride berceau définitif du death-metal ? Faut croire que oui, au vu des emblématiques formations qui y sont nées, ont marqué l’histoire du genre avec des albums phénoménaux, et qui sont toujours en activité, pour certaines. Le géniteur et défunt Death (Orlando), le technique Solstice (Miami), toute la dream-team de Tampa (Morbid Angel, Deicide, Obituary, Nocturnus), c’est simple il n’y a absolument rien à jeter parmi tous ces groupes qui font figure de légendes. A en croire le climat qui y règne quasiment toute l’année, si on excepte les ouragans et les alligators, cette terre est propice de qualité et d’un savoir-faire exemplaire.

On fait donc escale à Cigar City, avec Inhuman Condition, trio à faire baver les die-hard fans, composé de Terry Butler (Obituary/Death) et la paire Taylor Nordberg/Jeramie Kling de The Absence. Les trois ont déposé leur héritage au studio Smoke & Mirrors pour accoucher d’un titanesque album de death-metal, qui s’inscrit dans la pure veine du style qu’il représente. Au passage, de nombreux clins d’oeil sont à constater envers leur ancienne formation en commun, le culte Massacre, de par le nom ainsi que la police de caractère. Un hommage à Kam Lee ? J’en doute fort, vu le tempérament bien prononcé du personnage à ce qu’il paraît. Quoi qu’il en est, nos gaillards sont là pour faire du death pur et simple et le résultat nous fait ronronner de plaisir !

Pour vous donner l’envie d’headbanger comme un forcené, cet album a tout pour vous rendre heureux. Les vocaux rappellent ceux de Barney Greenway « Harmony Corruption » era, les riffs de guitare sont ultra efficaces et dévastateurs tronçonnés par des soli façon dive-bombing à gogo (dixit miam-miam), le diesel de la basse ronronne comme un Panzer, et la production massive gérée par le tandem Nordberg & Kling, de l’enregistrement au mastering, rappellera l’âge d’or du Morrisound Studio.

On retrouve ici la même excitation ressentie qu’à l’écoute de l’énormissime « Haunted » de Six Feet Under, et on souhaite très sincèrement à Inhuman Condition, si d’autres albums se feront dans l’avenir avec ce même line-up, de ne surtout pas suivre l’exemple du groupe de Chris Barnes. Et pas seulement depuis « Nightmares Of The Decomposed ». Ici le sabordage est interdit !

Véritable all-in-one du death, « Rat°God » est appelé à devenir un futur must dans le temps, et l’un des albums de l’année pour notre comité de rédaction. N’hésitez pas une seconde.

Inhuman Condition « Rat°God », album complet à écouter ici : https://inhumancondition.bandcamp.com/album/rat-god

Guillaume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s