Death Metal, Heavy Metal, Metal Prog, Reviews, Speed Metal, Thrash Metal

Divebomb Records – Guitare, vous avez dit guitare ?

Dans les années 80, l’écurie Shrapnel Records fondée par le fameux dénicheur de fines lames Mike Varney , remporta toutes les pôle-positions en matière de guitaristes virtuoses. Par l’intermédiaire de son label, le monde découvrit Jason Becker, Vinnie Moore, Tony Macalpine, Yngwie Malmsteen, Marty Friedman et une multitude de talents qui illuminèrent l’univers de la six-cordes, et en influencèrent des milliers d’autres aux quatre coins du globe.

Même si l’euphorie démonstrative c’est carrément estompée au fur et à mesure du temps, laissant la place à une autre forme d’expression du discours de la guitare, les albums sortis lors de ces grandes années restent toujours dans les mémoires et même si Shrapnel en publia un grand nombre, Roadrunner aussi de son côté ne fût pas en reste non plus (Apocrypha / 9.0), sans oublier également Leviathan Records qui révéla David T. Chastain. Depuis quelques années, l’intérêt pour le son et le jeu typique guitar-heroe ravive les esprits, et c’est pour cette raison que nous nous penchons sur le cas Divebomb Records, dans cette review aujourd’hui…

Créé en 2008 à Pittsburgh en Pennsylvanie, fief de la fameuse franchise de hockey des Penguins, Divebomb se spécialise avant-tout dans le métal dans lequel la technicité musicale à largement sa place, et propose dans son catalogue les rééditions d’albums de pistoleros du genre, tantôt instrumentaux tantôt prog’ tantôt thrash. Tiercé plus que gagnant et franchement attirant. Greg Howe, Skitzo, Beneath The Surface, Meliah Rage, Inner Strength, Cyclone Temple, sont des noms connus des spécialistes et inconditionnels du genre, et le label US remet sous la lumière certains de leurs plus fameux albums.

Des nouveautés sont aussi à noter avec les groupes Canvas Solaris et Project: Roenwolfe, qui sont de retour en ce joli mois de mai avec de fort belles galettes, dont nous vous parlerons plus bas. Pour illustrer davantage la chronique et vous permettre de faire plus ample connaissance avec cette écurie, voici une sélection de huit albums qui ont particulièrement retenus toute notre attention ainsi que les liens facebook et bandcamp de Divebomb Records. Suivez le guide…

Dissident Agressor « Death Beyond Darkness » – Groupe death-thrash Californien originaire de Sacramento formé en 1987, l’album contient deux sessions studio enregistrées en 1990 et 1992. Si vous aimez Defiance, Heathen et les débuts de Mordred, c’est dans la poche.

Chastain « For Those You Dare » – Cinquième album du guitariste David T. Chastain, sorti à l’origine en 1990 chez Roadrunner Records. Cette réédition célèbre les trente ans du disque.

Canvas Solaris « Chromosphere » – Disponible depuis le 14 Mai 2021 – Quartet natif du New-Jersey de retour après un long break de dix ans, ce nouveau disque s’inscrit dans le lignée de groupes comme Coroner/Watchtower. Si vous cherchez depuis 1993 la suite de l’album « Focus » de Cynic, ne cherchez plus !

Project: Roenwolfe « Edge Of Saturn » – Disponible depuis le 14 Mai 2021 – Nouvel album conceptuel autour de la science-fiction, pour tout fan de thrash technique avec chant mélodique (Artillery).

CJSS « World Gone Mad » – Vers 1985, David T. Chastain forme ce groupe en compagnie de Russell Jinkens (chant), Mike Shimmerhorn (basse), Les Sharp (batterie), ce qui donne au final CJSS. Astucieux hein ? « Praise… » en est le premier album sorti en 1986, speed-metal excellent !

CJSS « Praise The Loud » – Second opus avec la même formation, moins speed-metal dans sa totalité que son prédécesseur, mais toujours aussi excellent. A réserver pour les fans de David T. Chastain et de son phrasé si spécifique.

Forté « Stranger Than Fiction » – Absolument rien à voir avec le guitariste français Stéphan Forté, ce combo originaire d’Oklahoma City propose en 1992 un premier album de thrash technique de malade ! Si vous voulez entendre des soli de basse et guitare de ouf, procurez-vous cette réédition d’urgence !

Epitaph « Echoes Entombed : Demo Anthology » – Death-metal made in Florida, avec au menu de cette réédition deux démos mises en boîte dans un certain Morrisound Studio, et mixées par Tom Morris et Scott Burns. J’en dit pas plus, ou pour résumer : INDISPENSABLE !!!

Guillaume

Divebomb Records – Bandcamp

Divebomb Records – Facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s