Hard Rock, Interviews

Thunder, treize pour trente !

Le groupe anglais célèbre cette année son trentième anniversaire et propose à ses fans « All The Right Noises », superbe disque de hard-rock classieux, comme toujours, sur fond de sujets d’actualités bouillonnants. Pour faire le point c’est Luke Morley himself qui a répondu à nos questions, très heureux de discuter du nouvel album et de parler de sa grande passion qu’est la guitare. Allô Londres ? Ici Paris…

Pour commencer l’interview Luke, peux tu faire le bilan du précédent album « Please Remain Seated » ?

« C’était un album très intéressant pour nous car il nous a offert de nouvelles perspectives musicales. Ce que je veux dire, c’est que chaque membre du groupe a choisi les chansons que nous voulions enregistrer et nous les avons répétées et mises en place en jammant tous ensemble en studio tout simplement. Le travail était plus frais et spontané, et c’est la meilleur méthode à adopter pour tout vrai groupe de rock hahaha ! « Please Remain Seated » a été un disque très plaisant à faire et nous avons eu des retours très positifs de nos fans, cela nous a donné beaucoup d’énergie ! Merci pour tout les amis haha ! »

Le nouvel et treizième album « All The Right Noises » va sortir en avril, et marquera par la même occasion les trente ans de Thunder. Présente moi le p’tit nouveau…

« Le nouvel album a été enregistré en plusieurs fois en fait. Un coup on allait en studio pour enregistrer cinq titres, ensuite une seconde fois pour deux ou trois autres, tout ça pour garder comme je te le disais une approche beaucoup plus fraiche et live. On ne veut plus enregistrer quinze titres d’affilés et nous abasourdir par une masse de travail et une certaine pression pour faire telle ou telle chose dans les temps. C’est terminé tout ça ! On a enregistré un bon album de rock et il va se faire entendre bien fort vous verrez ! »

Quels en sont les sujets principaux ?

« Les sources d’inspirations étaient nombreuses, on avait que l’embarras du choix haha ! Les textes de « All The Right Noises » sont vraiment ciblés sur l’actualité récente. On parle du brexit, de Trump, de la santé mentale qui devient de plus en plus fragile depuis quelques temps, le côté sombre des gens, la classe ouvrière qui est très malmenée chez nous en Angleterre, tous ces sujets qui provoquent chez nous une certaine colère. Mais on a vraiment joué la carte de parler de sujets sensibles mais avec une musique et une énergie positives. Je reviens souvent à l’aspect positif de la chose, mais c’est très important pour nous. »

Après tout ce temps Luke, comment fais tu pour toujours composer des riffs aussi bluesy et catchy, ton inspiration musicale vient d’où en y réfléchissant davantage ?

« Wow bonne question ! Et bien pour faire simple, je suis un guitariste et je l’ai toujours été. J’ai toujours aimé jouer de cet instrument, et sans tomber dans le cliché je peux dire maintenant que cet instrument fait vraiment partie de moi. Lorsque tu joues tout le temps, certains riffs arrivent par accident si tu veux. Alors, dès qu’il y en a un que sonne super, je le note, je me l’enregistre, je le peaufine et je me dis qu’il pourra figurer sur une prochaine chanson. »

« Si je prends l’exemple de « Destruction », le second morceau du nouvel album, je cherchais à faire un riff très heavy et à expérimenter quelque chose de sombre et puissant. Dès que ce riff a été plus structuré je l’ai laissé de côté pour le faire mûrir et dès que les paroles sont arrivées, j’ai su que ce sujet traitant de la dépression était le bon. Le reste du morceau est venu assez rapidement par la suite et cette chanson est née comme ça, et c’est ma chanson favorite sur ce nouvel album. C’est de cette manière dont nous travaillons le plus souvent depuis les débuts de Thunder. »

Et maintenant avec le recul de tes trente années de carrières, que penses-tu de l’évolution de la guitare, et as-tu découvert des nouveaux musiciens qui t’impressionnent ?

« Ma première connexion avec la guitare a été lorsque j’ai vu le concert de Jimi Hendrix au Filmore, et là je me suis dit wow ! Cette nouvelle manière de jouer, de faire saturer et maltraiter ses amplis de la sorte, c’était juste incroyable à l’époque. J’avais onze ans lorsque j’ai eu une guitare entre les mains, et les 70’s sont arrivées. J’ai été ensuite longtemps obsédé par Jimmy Page, Pete Townsend, Jeff Beck et tous ces gars qui ont bouleversé le son de la guitare. Maintenant, que tu écoutes du rock ou du heavy-metal, ce qui prime avant tout c’est le côté technique, de jouer de manière propre et très rapide. »

 » Pour moi, jouer de la guitare, c’est pas étaler toute sa science sur le manche, mais de jouer les bonnes notes qui vont servir la chanson et au bon moment. La jeune génération oublie de jouer ce qui est nécessaire, et même si maintenant des guitaristes comme George Harrison et David Gilmour semblent aujourd’hui dépassés, ces gens-là étaient et sont toujours de très grands musiciens. Il faut davantage retenir leur travail et leur apport dans la musique. »

Thunder a vraiment été découvert en France par l’intermédiaire des fameux Monsters Of Rock de Donington en 1992, la presse française en avait d’ailleurs beaucoup parlé à l’époque. Lors de ce festival, le groupe avait partagé l’affiche avec Wasp, Slayer, The Almighty, Skid Row et Iron Maiden. Te souviens-tu de cet évènement et en gardes-tu un bon souvenir ?

« Oui bien sûr ! Pour l’époque c’était une affiche très heavy et nous étions probablement les plus soft du lot haha ! Nous sommes toujours très amis avec Ricky Warwick (ex guitariste/chanteur de The Almighty qui poursuit maintenant une carrière solo), et aussi très proches d’Iron Maiden. On était d’ailleurs partis en tournée avec eux en Amérique du Sud lors de cette tournée de 1992. Ce fût donc un excellent moment pour nous, avec beaucoup de monde dans le public, très grand souvenir. »

Quelques mots à l’attention des personnes qui vont lire cette interview Luke ? (message audio à écouter below…)

Le nouvel album de Thunder va donc s’appeler « All The Right Noises », sortira le Vendredi 12 Mars et pour vous faire une idée voici les vidéos des singles « Going To Sin City » & « Last One Out Turn Off The Lights »…

Guillaume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s