Death Metal, Interviews, Thrash Metal

Nervosa, perpetual thrash !!!

Prika Amaral tient le cap avec la formation qu’elle a crée en 2010. La musicienne distille son thrash-metal influencé des grands noms du genre, et peut être fière du chemin parcouru par Nervosa. Le quatuor va sortir un quatrième album intitulé « Perpetual Chaos » le 22 Janvier 2021 via l’écurie Napalm Records, et le moins que l’on puisse dire c’est que plus le temps avance et plus le groupe grave dans le dur une identité qui lui est propre, comme nous l’explique Prika…

« C’est vrai que depuis Downfall Of Mankind, il y a eu du changement dans le groupe. Nous avons recruté Diva Satanica au chant et Mia Wallace pour la basse et une nouvelle batteuse en la personne de Eleni Nota. Un changement radical pour le groupe et les fans, mais avec une certaine stabilité. Ce que je veux dire par là, c’est que si je prends l’exemple de Diva, elle se concentre uniquement sur un chant plus guttural qui se rapproche plus du style death-metal et elle ne se disperse pas avec un autre instrument si tu veux. Mia se charge désormais de la basse et n’a besoin de se concentrer que là-dessus. Son travail est remarquable et apporte autre chose à la musique, les lignes ne sont pas juste un copié-collé des riffs de guitares, ce qui enrichi davantage le son et la musique. Nervosa a changé de forme, on a un chant, une basse, une guitare et une batterie. Rien de plus et surtout rien de moins hahaha ! »

« Notre nouvelle batteuse Eleni est une vraie tueuse et peut jouer de tous les styles, ce qui a été très bénéfique pour ce nouvel album. Le travail que nous avons accompli toutes les quatre est énorme et nous sommes très fières du résultat. De plus, nous avons reçu énormément de soutien de la part de nos fans qui sont très impatients de découvrir le nouveau disque. Comme je te le disais, le groupe a évolué et je respecterais toujours notre ancien line-up. C’est vrai que parfois j’entends des gens dirent qu’ils préfèrent le old line-up, mais bon c’est comme ça, il y a du très lourd qui arrive et de nouveaux fans vont se joindre à l’aventure. C’est du fuckin’ great hahaha ! »

Le fuckin’ great à venir donc s’appelle « Perpetual Chaos », et Prika nous parle de son contenu…

« Nous traversons une période très trouble, et depuis très longtemps je me dis que depuis des décennies et des millénaires l’homme répète ses erreurs encore et encore, et ce n’est pas prêt de changer. Nous vivons tous dans un véritable désordre social, un vrai chaos, et ce titre « Perpetual Chaos » colle parfaitement avec ce que nous endurons tous depuis bientôt un an. Un chaos perpétuel, qui au fur et à mesure du temps est toujours là sous une forme différente. Tous les pays vivent sous une sorte de dictature, avec des dirigeants qui ne cessent de parler, parler et parler, ça dure depuis des siècles et rien ne change ! Au fur et mesure du temps, je constate que les propos évoluent aussi, même si nous avons appris des erreurs du passé, j’entends beaucoup de propos homophobes et racistes et ça je ne le supporte pas. Les fautes se répètent mais sous une autre forme je trouve… »

« C’est une idée générale qui est développé sur ce nouvel album, mais aussi pour donner une certaine puissance aux personnes qui vont l’écouter aussi également. Mais c’est surtout un discours d’unité entre les personnes, de ne pas se sentir seul et de se rebeller lorsque des situations sont injustes. C’est le message que nous essayons de faire passer sur « Perpetual Chaos », il faut voir le côté positif de tout ça et savoir se relever, c’est le plus important. »

La musicienne nous explique aussi qu’il est fondamental pour elle de diffuser un message positif au travers des paroles et la musique de Nervosa….

« Tu sais lorsque j’ai crée Nervosa, je voulais avant tout dénoncer dans les textes tous les maux et toutes les injustices du monde, c’est ce qui me tenait à coeur à l’époque et aujourd’hui encore. Et quoi de mieux que de diffuser une énergie positive avec des gros riffs de guitare hahaha ! »

Et justement Prika, comment est venue l’idée de former un groupe 100% féminin ?

« Avant que je ne pense à créer mon propre groupe, je jouait dans un band qui s’appelait Inner Voices, et j’y étais la seule fille. On cherchait un nouveau batteur à l’époque, et mon chanteur me dit un jour qu’il connaissait une batteuse qui était vraiment très pro que l’on devrait auditionner. Une rencontre est alors organisée, on discute, elle me dit qu’elle aime bien la musique que l’on joue mais pourquoi ne pas faire une formation entièrement féminine. En y repensant par la suite je me suis dit « hey why not ! », du coup on a commencé à répéter et à composer toutes les semaines, on a recruté une chanteuse et une bassiste, et c’est sous cette forme qu’est née la première mouture de Nervosa. Au fur et à mesure du temps il s’est avéré que les autres filles n’étaient pas trop investies et sont parties. Ensuite Karen Ramos est arrivée comme seconde guitariste, et quelques semaines après le premier line-up connu du groupe est né. »

Et quel est ton bilan de ces dix premières années ?

« Amazing hahaha ! Tu sais mine de rien, c’est pas facile d’être tout le temps sur la route et de voyager aux quatre coins du globe. Il faut savoir faire des compromis, mais c’est un job fabuleux ! C’est un métier dont tu découvres tous les côtés bons et mauvais des personnes avec qui tu travailles, mais il faut toujours en retirer que le positif, comme je te disais tout à l’heure. Mais rien que de jouer partout dans le monde, d’enregistrer nos propres albums, c’est un truc de fou ! »

«  Je me souviendrais toute ma vie de notre première grosse tournée en tour-bus avec Destruction et Flotsam & Jetsam, qui était tout simplement géniale, et l’année dernière on a joué au Rock In Rio, qui a ce jour est le plus gros show dans lequel Nervosa à joué. C’est une très belle histoire ! »

Le mot de la fin Prika ? (message audio de Prika Amaral, à écouter ci-dessous…)

Guillaume

La team No Name Radio remercie Magali de Sounds Like Hell Productions pour la mise en place de cette interview 😉

Nervosa, nouvel album « Perpetual Chaos », sortie le 22 Janvier – Napalm Records

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s