Live Album, Metal, Reviews

Volbeat « Live In Deutschland »

Aujourd’hui c’est vendredi alors pourquoi ne pas aller se boire une petite binouze dans un bon dinner au style des années 80 ? Eh bien non, on est en 2020 et confinement oblige, plan B, nos petits potes danois de Copenhague nous proposent de venir à domicile avec ce « Live In Deutschland » enregistré à Stuttgart le 3 novembre 2019 pour la tournée « Rewind, Replay, Rebound », après avoir partagé la scène avec Danko Jones et Baroness.

Alors ok, on aime ou pas le style rockabilly, on entendra souvent certains métalleux dire « oui, j’écoute que du death ou du thrash » etc…  Alors ouvrez-vous les gars car ça vaut le détour ! Je suis bel et bien d’accord pour dire qu’au premier abord après deux ou trois chansons on a l’impression d’en avoir fait le tour, et c’est pourquoi l’équipe se défend très bien sur les planches, et montre le meilleur d’elle-même pour faire changer d’avis les têtus. Les 1 750 771 fans sur Facebook  ou les 3 652 749 auditeurs par mois sur Spotify peuvent en témoigner.

Pour le line-up, on retrouve les showmen Michael Poulsen au chant et à la guitare, Rob Caggiano à la guitare solo, Jon Larsen à la batterie (oui oui l’ancien guitariste de jazz manouche), et Kaspar Boye Larsen à la basse.

Dès les premières minutes on rentre dans la matière avec une intro bien sympathique et on se prépare à headbanger dans notre logement. On démarre tout doux sur « Lola Montez » qui commence par nous secouer le popotin gentiment, le rythme s’accélère sur « Pelvis On Fire » avec la petite signature rock’n’roll, le heavy reprend le dessus pour « Doc Holiday » la double pédale est omniprésente, la set-List est monstrueuse et « Sorry Sack Of Bones » poursuit le road-trip !

Le public semble conquis quand on prend des allures de Johnny Cash avec « Ring Of Fire » qui donne le ton des prochains morceaux, pour repartir avec « Slaytan », mais quand arrive « Die To Live », tout le savoir-faire est de mise avec le piano, le saxo, c’est juste excellent, et on se calmera sur « 7:24 » et attention pour nos voisins avec « The devil’s bleeding crown » qui sonne très très fort ! Quelle énergie !

Je pourrais tout vous décrire mais j’ai mieux : prenez vous carrément ce dvd à l’image sublime, un burger, une bière et voyagez avec Volbeat, c’est vraiment une expérience à vivre !

Tracking list :

  1. Intro /Lola Montez
  2. Pelvis On Fire
  3. Doc Holliday
  4. Sorry Of Bones
  5. The Garden’s Tale
  6. Ring Of Fire
  7. Sad Man’s Tongue
  8. When We Were Kids
  9. Slaytan
  10. Dead But Rising
  11. Fallen
  12. Die To Live
  13. Seal The Deal
  14. For Evigt
  15. 7 :24
  16. Cheapside Sloggers
  17. Lonesome Rider
  18. Parasite
  19. The Everlasting
  20. Cloud 9
  21. Last Day Under The Sun
  22. The Devils Bleeding Crown
  23. Leviathan
  24. Let It Burn
  25. Pool Of Booze, Booze, Booza
  26. BOA
  27. Still Counting

Joël

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s