Heavy Metal, NWOBHM, Reviews

AirForce « Strike Hard »

Pour l’ensemble des plus ancestraux d’entre vous, le nom de Doug Sampson vous dira sera sûrement quelque chose. L’homme en question, fût l’un des premiers batteurs d’un groupe Anglais qui allait bientôt faire parler de lui et faire parti des plus grandes formations de heavy-metal du monde, Iron Maiden. Notre Anglais a tenu les fûts de l’institution britannique de 1977 à 1979. Le temps pour lui d’enregistrer la célèbre démo « The Soundhouse Tapes », et Doug décida de quitter non sans regrets le groupe de Steve Harris, pour cause de problèmes de santé. Circonstances qui ont toujours été regrettables selon lui, mais cela ne l’empêcha pas de rester en très bons termes avec le papa d’Eddie The Ead.

Tandis qu’Harris & Co rencontrait le succès planétaire, Doug de son côté forma AirForce, groupe aux ambitions plus modestes, en compagnie de ses potes Chop Pitman (guitares) et Tony Hatton (basse). Il faudra attendre 2016 avec la parution de l’album « Judgement Day » pour vraiment découvrir la musique du groupe sur galette, diverses compilations de titres publiés à droite à gauche, et septembre 2020 avec ce second disque qu’est « Strike Hard ».

Alors on n’y va pas par quatre chemins, ici il n’est nullement question de thrash, death, metalcore, prog’ ou punk/hardcore, c’est carrément hors- sujet ! A l’écoute de « Strike… » on navigue en pleine NWOBHM des familles, et on repense direct à toute l’effervescence que l’Angleterre métallique à connue à l’époque des premiers Angel Witch, Tokyo Blade, Maiden bien sûr et beaucoup d’autres. C’est du heavy-metal traditionnel c’est clair, on sent bien que les gars jouent pour se faire plaisir et que l’objectif principal n’est pas de se faire une renommée sur le principal attrait d’avoir dans la formation un ex-Iron Maiden, pas du tout.

Les onze compositions renferment leur lot de riffs typiques du genre, des passages (parfois un tantinet longs) qui font penser à du déjà entendu mais sans en abuser toutefois et c’est ce qui est appréciable. Il y a même un certain Paul Di’Anno qui pousse la chansonnette (méconnaissable peut-être mais il la pousse) sur le sixième titre « Don’t Look In Her Eyes » et la production de l’ensemble est plus que correcte. En gros, cet album s’adresse aux nostalgiques et puristes de cette période.

Petit bémol cependant, avec certaines envolées du nouveau chanteur Flavio Lino qui frôlent la justesse sur certains passages, mais cela n’entrave en rien la qualité générale de « Strike Hard » qui a été conçu et enregistré avec passion et ça se sent. Vous cherchiez un album qui rime avec sincérité ? AirForce l’a fait pour vous et les aficionados y trouveront leur compte.

AirForce – Facebook

AirForce « Don’t Look In Her Eyes (Official Video – Feat. Paul Di’Anno)

Guillaume

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s