Heavy Metal, Interviews

Firewind – Nouveau départ !

FW logo

Cela fait vingt ans maintenant que le groupe de l’ex-gachette d’Ozzy Osbourne roule sa bosse. On dirait pas comme ça mais le temps passe vite, et mine de rien Firewind c’est forgé une solide réputation auprès des fans de power-métal mélodique. En 2020 la formation remaniée sort un nouvel album éponyme, bien décidée à reprendre les choses à zéro de la manière la plus efficace qui soit. C’est depuis la Grèce que Gus G. a répondu à nos questions, pour ce 200e article publié dans Nos Nouvelles Reviews.

Salut Gus ! Revenons quelques instants sur « Immortals » sorti en 2017…

Il a été l’album du retour, car le groupe c’était absenté pendant 5 ans. Avec lui nous sommes passé à un niveau supérieur et il s’agissait du premier concept-album de l’histoire de Firewind qui a permis de relancer la machine hahaha ! Avec lui nous avons participé à pas mal de festivals et nos fans étaient content de nous revoir sur scène. Malgré le fait que certaines tensions sont apparues dans le groupe, ce fût une bonne période quand même.

Le nouvel album sort le 15 Mai, nouveau concept à l’horizon ?

Alors ce n’est pas un concept-album bien qu’il y est une petite trilogie répartie sur trois morceaux. C’est une histoire de science-fiction qui parle de l’évolution de l’humanité sur terre. Ensuite il y a d’autres sujets développés que vous découvrirez en écoutant l’album, mais le message général est de délivrer quelque chose de positif. C’est très important à mes yeux, car pour moi il est plus facile de porter l’individu vers le haut avec une bonne chanson qui dégage des ambiances positives et de rendre les gens heureux, que d’aborder un sujet plus sombre qui ne vous fera pas sentir bien.

FW_FW_C_1500x1500

Il y aussi un nouveau chanteur qui a rejoint l’aventure…

Oui tout à fait, il s’appelle Herbie Langhans et il est fabuleux hahaha ! Il m’a été recommandé par notre label AFM Records, et je me souviens que je l’avais entendu il y a huit ans avec Sinbreed. Déjà à ce moment-là je trouvais sa voix géniale et qu’elle conviendrait parfaitement à la musique de Firewind, et j’ai trouvé ça amusant que notre maison de disques nous suggère Herbie huit ans plus tard. Quand nous nous sommes rencontré, nous avons parlé de ce que nous voulions faire ensemble et par la suite les choses sont allées très vite. La musique était prête et nous avions une deadline courte, ce qui ne nous a pas empêché de faire du bon travail.

J’ai composé toutes les musiques et pour la première fois de ma carrière j’ai écris trois textes pour l’album hahaha ! Je n’avais jamais écris de lyrics jusque là et nous avons beaucoup travaillé sur les lignes mélodiques du chant sur mes trois chansons avec Dennis notre co-producteur. Autrement pour le reste de l’album, Herbie a écrit ses propres paroles. C’est une méthode de travail que j’ai beaucoup apprécié, cette mise en commun entre Herbie, Dennis et moi.

On a commencé à enregistrer les batteries en août de l’année dernière, ensuite les guitares entre septembre et octobre, pour ensuite partir en tournée Européenne. Ce fût assez bizarre comme processus d’enregistrement car nous sommes revenus en studio en décembre et c’est à ce moment là que Herbie à rejoint le groupe pour ensuite enregistrer ses vocaux en janvier.

FW_WTTE_P02

Et cet album porte le nom du groupe…

Oui car il symbolise un nouveau départ pour nous. Il y a eu du changement dans le groupe avec le départ de deux personnes et nous avons choisi de poursuivre à quatre. Ce fût une réelle opportunité pour moi que de remodeler l’image de Firewind. Il y a eu des décisions importantes à prendre, et c’était le bon moment pour remettre les choses à plat et repartir du bon pied.

J’aime beaucoup tes soli de guitare sur « Firewind », comment travailles-tu en studio ?

Oh tu sais je fais pas mal de prises hahaha ! Je suis toujours à la recherche de la note parfaite au bon moment, je ne dis pas que c’est simple de composer un bon solo, alors j’improvise beaucoup, j’enregistre la moindre chose et je réécoute tout jusqu’à choisir ce que je garde. C’est comme faire un puzzle mais parfois c’est une vraie torture hahaha ! Je procède de cette manière à chaque fois, et lorsque l’on part en tournée je répète tous les soli avec le groupe pour que cela soit parfait sur scène. Je ne veux pas avoir de mauvaises surprises en concert.

Quand et pourquoi as tu commencé à jouer de la guitare ?

Mon père avait cet album de Peter Frampton « Frampton Comes Alive ! », et il y a ce morceau « Do You Feel LikeWe Do » avec ce fameux solo à la talk-box de plus de 10 minutes qui sonne comme une voix de robot. J’ai toujours trouvé ce live fantastique et c’est à ce moment que j’ai demandé à mon père si je pouvais avoir une guitare. Après j’ai écouté beaucoup d’autres guitaristes évidemment, comme Jimi Hendrix, David Gilmour, Carlos Santana pour ensuite m’intéresser au heavy-metal avec Michael Schenker, Tony Iommi, Yngwie Malmsteen, Paul Gilbert. J’ai forgé mon son entre les 70’s et les 80’s si tu veux.

FW_WTTE_P07

Comment t’es tu retrouvé à jouer avec Ozzy Osbourne ?

Tu sais, je me pose encore la question « why me ? » hahaha ! J’avais été contacté par son management qui voulais savoir si je souhaitais passer une audition avec lui. J’ai dit oui et je me suis retrouvé à Los Angeles après avoir appris pas mal de morceaux de son répertoire. J’ai rencontré Ozzy, nous avons fait une répétition tous ensemble avec le groupe qui c’est très bien passée, et ça a commencé comme ça. Ce fût une superbe opportunité pour moi.

Pas trop stressant de passer après Zakk Wylde, Jake E. Lee et Randy Rhoads ?

Ce fût un sacré challenge, ça peut même sembler effrayant aussi. Toute cette exposition soudaine qui arrive, mais quand une telle opportunité se présente il faut l’accepter et faire en sorte que tout se passe pour le mieux. Mais bon, c’est le rêve de tout musicien que de vivre dans sa vie une expérience comme celle-ci, j’ai appris énormément de choses et cela m’a permis de jouer de des conditions très professionnelles et ça a changé ma vie à jamais. J’en garde de très bons souvenirs, je me souviens très bien des concerts à Paris (Bercy) et en France. On était toujours ensemble, une vraie camaraderie.

Si un jour on te propose de rejouer avec Ozzy, tu es partant ?

Oh oui ! S’il a besoin d’un guitariste je répondrai présent, for sure hahaha !

 

Firewind, nouvel album « Firewind » disponible le 15 Mai – AFM Records

Facebook / Website

Firewind « Rising Fire » (Official Music Video)

Firewind « Welcome To The Empire » (Official Music Video)

Guillaume

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s