Hardcore / CrossOver, Interviews

Interview avec Don Foose, des Spudmonsters à One Life All-In !

Quand on est fan des Spudmonsters et que l’on apprend que l’ex-chanteur Don Foose donne des interviews pour présenter le nouvel EP de son groupe One Life All-In, il n’y qu’une seule chose à faire : décrocher le téléphone et l’appeler chez lui à Cleveland dans l’Ohio. C’est ce qu’on a fait…

Salut Don ! Comment des Spudmonsters, on te retrouve dans un groupe de hardcore Lyonnais ?

Hey Guillaume, c’est une bonne question hahaha ! Je faisais encore partie des Spudmonsters lorsque je fût contacté un jour par Franco (basse), qui me demanda si j’étais intéressé pour chanter sur un des morceaux de son groupe Seekers Of The Truth. Je lui avais dit oui et c’est vrai que le morceau était bon et le résultat lui avait plu. Ensuite après ça, Franco est revenu vers moi en me demandant si cette fois je tenterais l’aventure dans un autre de ses projets qu’il était en train de monter. J’ai dis pourquoi pas, mais je voulais avant tout en savoir plus avant de m’engager. Franco m’a donc envoyé une démo, j’ai trouvé ça cool, c’était brut et énergique et j’ai alors commencé à écrire un texte et puis un autre, et au bout de quelques mois on c’est aperçu que l’on avait assez de bonnes chansons pour sortir un EP et c’est comme ça qu’on a enregistré « The A7 Session » en 2017. Le projet était donc sérieux et ensuite nous sommes partis tourner en Europe.

OLAI - band pic

Vu la distance qui te sépares des autres musiciens, comment faites vous pour répéter et enregistrer (ndr : Don vie à Cleveland dans l’Ohio, et les autres membres du groupe sont en région Lyonnaise) ?

Il faut remercier la technologie pour ça hahaha ! C’est très simple quand on y pense. Franco m’envoie les musiques par informatique avec une batterie programmée, j’écris mes paroles et mes lignes vocales, je les enregistre dans mon propre home-studio et je lui renvoie le tout. On a fait comme ça pour le nouvel EP, nous nous sommes retrouvé à Lyon dans le studio de Thibault Bernard et on a mis en boite « Letter Of Forgiveness ». On était tous ensemble, et c’est très facile de travailler comme ça, it’s easy yeah !

Et tes paroles pour « Letter Of Forgiveness », elles parlent de quoi Don ?

Ce sont des histoires qui me sont arrivées si tu veux. J’essaye toujours de garder un message positif au travers de mes textes pour les personnes qui vont écouter les morceaux. Après les sujets sont variés. Par exemple « Cold Hand Struggles » parle du fait que nous avons tous des moments troubles dans nos vies et qu’il faut garder l’espoir, « Hey Man ! » parle des réseaux sociaux et qu’il faut éviter de se prendre trop au sérieux avec ce genre d’outils, c’est du fun avant tout ok, mais il faut aussi apprendre à calmer son égo. Dans le titre « Letter of Forgiveness » je parle des différents regrets que j’ai eu dans ma vie, certains moments qui m’ont fait mal. Mais le plus important c’est de garder quelque chose de positif en chacun de nous, c’est essentiel.

OLAI - cover EP

Le message « positif » dans la plupart des groupes de hardcore est très important en général…

Oui absolument et beaucoup de groupes de hardcore partagent ce point de vue. Un truc tout simple, je suis chanteur dans un groupe, je chante devant plein de monde et j’ai un micro à la main. J’ai cette chance de pouvoir faire passer un message, de parler aux gens, et de leur dire qu’il faut croire en nous-mêmes, de faire passer des vibrations positives. Autrement ça ne sert à rien.

Et concrètement Don, One Life All-In c’est juste un projet pour toi ou un groupe à part entière ?

OLAI est le seul groupe dans lequel je joue en ce moment. Au début lorsqu’on a fait « The A7 Session » c’était pour le fun c’est vrai. Et puis au fur et à mesure que l’on faisait des shows un peu partout, beaucoup de gens venaient nous voir en nous disant qu’ils aimaient notre musique, nos concerts et notre énergie. On a toujours de supers retours et c’est toujours très encourageant. Et puis on passe toujours de très bons moments tous les quatre et on a pris du temps pour enregistrer un bon album, donc voilà la réponse est là quand on analyse bien la situation.

Concernant les Spudmonsters, aurons-nous la chance d’écouter un jour un nouvel album du groupe ?

(Pensif) Tu sais en 2011 on a sorti « Stand Up For What You Believe » et c’était bien, c’était un bon album. On avait fait des concerts, l’ambiance était cool mais tu vois on est tous occupés dans divers projets, divers groupes. A l’heure actuelle je ne sais absolument pas si un jour nous composerons à nouveau pour un nouvel album, je n’en sais absolument rien…

Quels souvenirs gardes-tu de cette période avec les Spudmonsters ?

C’était génial ! Et tu vois j’ai de très bons souvenirs de nos concerts en France. En particulier un festival qui s’appelait les Megafolies, c’était en 1994. C’était un immense open-air et on avait joué avec G.B.H, Treponem Pal, Murphy’s Law, je crois qu’il y avait Entombed aussi. C’était un super show ! Avec les Spudmonsters on a fait pas mal de concerts chez vous, je pense au Bikini de Toulouse, des concerts à Paris avec Danzig, Suicidal Tendencies, dans d’autres clubs en France dont je ne me souviens plus des noms, mais on a toujours passé de très bons moments hahaha !

The Spudmonsters - festival Megafolies 1994

Tu as été acteur de la scène hardcore aux States dans les années 90, quelles en étaient l’ambiance et l’atmosphère à ce moment-là ?

Tu sais quoi, c’était un truc de fou ! Je me souviendrai de notre premier show en première partie de G.B.H, c’était malade avec du monde de partout, c’était très électrique ! Lorsqu’on tournait aux US vers la fin des années 80/début des 90’s on jouait dans des salles de 1000 personnes, tout le monde levait les poings en l’air en chantant nos chansons, les fans dansaient sur la scène, il y avait de bonnes vibrations, c’était terrible !

(Don Foose avec les Spudmonsters)

Screenshot_2020-04-28 The Spudmonsters - Forever real - YouTube(1)

One Life All-In : Facebook / Bandcamp

Merci à Roger Wessier de Replica Promotion pour la mise en place de cette interview.

Guillaume

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s