Black Metal, Death Metal, Doom / Sludge / Stoner, NWOBHM, Reviews

The Number Of The 6 !

Salut à tous ! Tour d’horizon de six sorties de genres divers et variés, entre death, black, NWOBHM, sludge et doom. De quoi vous remplir les esgourdes tranquille à la maison, en cette période de confinement.

Sodomisery : Il est vraiment pas mal ce nouvel album d’Amon Amarth, avec un son plus sombre et des riffs bien heavy qui ont fait la réputation du groupe. On est également séduit par la touche black-metal qui apporte une certaine modernité à la continuité de l’oeuvre des vikings. Voilà ce que l’on peut dire sur « The Great Demise », premier album de cette jeune formation elle aussi Suédoise, qui ne manquera pas d’être comparée au modèle cité plus haut car à l’écoute des neuf titres de la galette la référence reste indéniable. Effet voulu ou pas, ce n’est pas le plus important ici mais c’est ce qui prédomine de la première à la dernière note. Après tout, qui n’a jamais été inspiré de près ou de loin par un artiste me jette la première pierre (ndr : allez-y doucement quand même) ! Dans tous les cas, nous sommes en présence d’un album intéressant et solide, d’un groupe qui au fur et à mesure du temps affirmera davantage sa personnalité. Sortie le 22 Mai, Testimony Records

Downcross : Nouvel EP 4 titres pour ce duo de Minsk, de retour après une année 2019 plus que prolifique avec la parution de deux albums studio. Revoilà LDZMR (batterie/vocaux) et DZMTR (guitare) de nouveau sur la route, tout en arpentant les chemins sinueux d’un black-metal sombre et bien fichu. Relativement mélodique, « Current Towards End » trônera à la droite de Sacramentum époque « Far Away From The Sun ». Un gage de qualité comme on dit. Sortie le 9 Avril, Cavum Atrum Rex

Toledo Steel : Les fans de NWOBHM vont être contents car le label Dissonance Productions réédite en CD les démos « Toledo Steel » et « Zero Hour », sorties par ce groupe de Southampton entre 2013 et 2015. A l’écoute de « The First Strike Of Steel » l’influence des quatre premiers albums d’Iron Maiden est plus que flagrante, et il est difficile de croire que le combo ce soit formé seulement en 2011 tant le son et l’interprétation restent similaires à l’esprit originel de ce mouvement apparût à la fin des années 70. Sortie le 15 Mai, Dissonance Productions

Sorcia : Trio originaire d’une bourgade située à l’est de Seattle, déboulant sur nos platines avec ce premier album éponyme. Le style musical pratiqué est en parfaite adéquation avec le climat de la région de Washington : du bon sludge-doom ! Sept titres pour 45mns à la sauce Sleep / Cathedral, mis en boite par un duo plus que connu dans la ville du grunge, à savoir Tad Doyle pour l’enregistrement et Jack Endino pour le mastering s’il vous plait. C’est lourd, épais, brut et puissant, quatre qualificatifs qui donnent du sérieux à cette affaire. Sortie le 13 Mars, non-signé (Mettle Media)

Purtenance : Combien de groupes issus de l’underground du début des 90’s, jetèrent l’éponge pour des raisons qui ne regardent qu’eux, et décident de retenter l’aventure ? C’est le cas de ce groupe Finlandais qui entre 1990 et 1992 publia un EP et un album pour le compte de Drowned Productions (label de Dave Rotten d’Avulsed), devenu entre-temps XTreem Music. En 2011 ce même label réédite l’album et cela suffit pour redonner à notre quatuor la motivation nécessaire et redevenir productif au point de sortir EP’s et albums (bis) depuis 2012. Un troisième long, »Buried Incarnation »,  sera disponible d’ici quelques semaines toujours chez XTreem, avec un esprit général qui rappellera Bolt Thrower et le premier Authorize de 1991. Sortie le 6 Juin, XTreem Music

Throwning Bricks : Le pays de la tulipe remet de l’eau dans son moulin, en nous proposant le premier album de cette jeune formation qui prend son auditoire par les tripes avec son sludge post-hardcore torturé. Pour résumer, on est pas ici pour faire un joli pique-nique en campagne sur une belle nappe à carreaux, mais plutôt six pieds sous terre avec une ambiance sombre, lourde, pesante et caverneuse captée au Catacomben Studios de la ville natale du combo (Utrecht). Un endroit bien trouvé pour sceller la dalle de « What Will Be Lost », et pour vous glacer le dos c’est réussi ! Port d’une petite laine obligatoire à l’écoute des 40 minutes de cette eulogie sonore. Sortie le 15 Mai, Tartarus Records

Sodomisery « The Great Demise » – Testimony Records

Sodomisery_Cover

Downcross « Current Towards End » – Cavum Atrum Rex

ART

Toledo Steel « The First Strike Of Steel (The Early Years Anthology) » – Dissonance Productions

DISS0148CDD_12PP_BOOKLET_OUTLINE.indd

Sorcia « Sorcia »

SORCIA_album_cover2k

Purtenance « Buried Incarnation » – XTreem Music

Purtenance - Buried Incarnation12x12cm

Throwning Bricks « What Will Be Lost » -Tartarus Records

a2102785209_10

Guillaume

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s