Interviews, Speed Metal, Thrash Metal

Solicitor – Interview Amy Lee Carlson

A Seattle il n’y a pas que du grunge et Solicitor en est la preuve ! Le quintet remet les pendules à l’heure du speed-metal des 80’s, avec son superbe premier album « Spectral Devastation » dispo depuis le mois d’Avril. Pour mieux faire la connaissance du groupe, c’est la chanteuse Amy Lee Carlson qui a répondu à nos questions…

Salut Amy ! Solicitor est originaire de Seattle, comment c’est formé le groupe ?

Solicitor a été formé après la dissolution de Substratum, notre ancien groupe à Matt et moi, en Octobre 2018. Nous n’étions pas encore prêts à démissionner hahaha ! Pat, Damon et Johan avaient récemment terminé leur projet Hexengeist et par pure chance, peut-être, nous avons décidé de commencer à écrire ensemble. Après quelques pratiques réussies, nous avons sorti une démo en février 2019. Mai 2019, nous l’avons réédité dans le cadre d’un EP de 4 chansons et en octobre 2019, nous avons signé avec Gates of Hell Records. Les choses ont décollé beaucoup plus vite que prévu .

Matthew et moi avons commencé Solicitor avec l’intention de jouer des riffs de speed metal rapides, lourds et agressifs même après la séparation de notre groupe précédent. Lorsque Johan est monté à bord, suivi peu de temps par ses anciens camarades, Patrick et Damon. Nous savions que nous avions quelque chose que nous n’allions pas lâcher. Solicitor est fortement influencé par des groupes tels que Liege Lord, Chastain et Megadeth, ainsi que par le speed underground américain et le thrash metal du début des années 80.

Et la signification de Solicitor ?

Il n’y a pas de signification particulière pour le nom, c’est un peu louche c’est vrai, mais assez ambigu. Du point de vue de la conception graphique, nous avons choisi un seul mot qui serait esthétique. Ajoutez des trémas, faîtes-le de biais, donnez-lui une allure rapide, donnez-lui un air méchant, et il n’y a rien d’autre avec lequel vous pourriez le confondre. Vous regardez un logo speed metal !!!

Solicitor_2

Le premier album « Spectral Devastation » est une vraie bombe ! Un concept précis ?

Initialement, lorsque nous avons accepté de sortir l’album avec Gates of Hell en Mai 2019, nous savions que nous devions écrire et composer rapidement pour une sortie au printemps, nous avions un délai très serré et nous l’avons à peine atteint. Pour le sujet abordé, le monde est allé en enfer d’une manière que personne n’aurait pu prédire, et c’était le thème général de notre écriture, et ça se retrouve jusque dans la pochette du disque. Nous voulions nous étendre sur cet univers inquiétant que nous avions créé avec notre premier EP, mais sans nous répéter.

Comment vous vous êtes réparti le travail pour la composition et l’écriture ?

Je vais être honnête avec toi, Matthew est un maniaque de l’écriture de riff ! Si quelqu’un a poursuivi le processus d’écriture, c’est bien lui. Pour chaque idée rejetée, il en a 5 de plus. Matthew a écrit la majorité de l’album, complétée par les ajouts de Patrick sur « Leathur Streets » et « Grip of The Fist ». J’écris les paroles, mais je n’ai pas peur de demander de l’aide si je suis coincée sur un thème pendant trop longtemps. Le bloc de l’auteur est un très gros problème pour moi, et avec la date limite que nous avions fixée pour cet album, nous avons à peine fini les paroles à temps. Je me suis retrouvée à enregistrer en même temps que j’écrivais.

Et ta voix ! Wow ! Un mix’ entre Doro et Rob Harlford !!!

Yeah merci ! C’est drôle, beaucoup de gens me comparent à certaines de ces grandes voix métalliques évidentes et ça me touche beaucoup. Mais je dois dire que certaines de mes favoris sont Blitz d’Overkill (mon groupe préféré de tous les temps !!!!!) et Dee Snider (pas seulement pour leurs performances mais pour leur prestation vocale implacable) Leather Leone, Jutta Weinhold et Ann Boleyn de Hellion pour en nommer quelques-uns. J’ai besoin d’entendre la puissance ET la passion ! Je m’améliore dans les échauffements vocaux, mais jusqu’à récemment ils ne faisaient pas partie de ma routine pendant le studio ou en répétition. Comme nous vieillissons tous, je vois l’importance de prendre soin de ma gorge et de mes cordes vocales pour maintenir la cohérence et la force vocales. Parfois, je bois de l’eau chaude ordinaire (pas de sucre, pas de citron) à la fois en studio et sur scène, ça m’aide beaucoup.

En ce qui concerne le processus d’enregistrement, je préfère chanter une prise complète avec une réverbération lourde. Ensuite, je superpose une deuxième harmonie sur les parties sélectionnées. Bien qu’avec cet album, ce n’était parfois pas possible. Comme je l’ai déjà dit, notre délai était très serré. Parfois, j’enregistrais en même temps que j’écrivais ! Ce qui veut dire que j’écrivais un couplet, l’enregistrais, j’écoutais, je finissais le verset suivant et ainsi de suite. Jusqu’à présent, cela semble avoir fonctionné mais je ne souhaite ce genre de stress à personne hahaha !

Solicitor_Cover

En tout cas on peut pas dire qu’il y ait beaucoup de guitares sur l’album non (ndr : ironique) ?

Oui en effet il n’y en a aucune hahaha !!! On parle ici de guitare SCREAMING !!! L’ensemble du groupe a fait un travail fantastique en si peu de temps, et je ne remercierai jamais assez Cody et Chris (nos ingénieurs) pour nous avoir aidés à développer le mix que nous voulions vraiment. Drôle, ce sont aussi des guitaristes comme quoi le hasard hahaha !

Ma chanson préférée de l’album est « Terminal Force »…

« Terminal Force » a été la dernière chanson de l’album à avoir été finie. Nous avons réécrit les guitares et terminé les paroles pendant l’enregistrement en studio. C’est un hymne ascendant victorieux, bien que celui que je ressens soit le moins poli lyriquement. Je suis toujours étonné que nous ayons pu le terminer à temps et le conserver sur l’album…

« Spectral… » sort en pleine crise du Covid-19 et ce ne doit pas être simple de sortir un album en ce moment. Quels sont vos projets pour cette année à la place des concerts ? Des clips ou ce genre de choses ?

Pas encore de plan pour une vidéo, mais nous travaillons sur de nouvelles chansons. Il est difficile de dire pour le moment ce qui se passera avec  ce Covid-19, car la situation est en constante évolution. Jusqu’à présent, nous avons dû reporter notre tournée européenne, annuler tous nos prochains spectacles de printemps, et nous n’avons pas encore vu ce qui se passera avec le programme d’été, mais cela est probablement reporté également… C’est juste trop difficile à dire pour le moment. Ce que je peux dire, c’est que je suis reconnaissante envers tous nos amis et fans qui nous ont soutenus malgré la quarantaine, en achetant des téléchargements numériques, en pré-commandant l’album ou en achetant du merch. Cela signifie beaucoup pour nous de pouvoir continuer ce que nous faisons, même si nous devons faire une pause pendant un certain temps.

Pour conclure Amy, quelque chose à ajouter pour les personnes qui vont lire cette interview ?

Keep it FAST, Keep it NASTY, Keep it MEAN ! Le futur est incertain et nous sommes tous dans le même bateau, stay metal !!!

Solicitor_1

Guillaume

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s