Death Metal, Reviews

Benighted « Obscene Repressed »

Un coup d’oeil sur les actualités de ce Vendredi 10 Avril, Benighted sort « Obscene Repressed » et en profite par la même occasion pour célébrer son 22e anniversaire. La formation Rhône-Alpine conserve son line-up constitué de Julien Truchan aux vociférations, Fabien Desgardins alias Fack à la gratte, Emmanuel Dalle pour la seconde guitare, Pierre Arnoux à la basse et Kevin Paradis derrière les fûts.

Au niveau des guests, l’équipe sort de son chapeau Sebastian Grihm de Cytotoxin pour son grind affûté (The Straving Beast), la touche hardcore de Jamey Jasta d’Hatebreed (Implore The Negative) et Karsten Jäger de Disbelief (Mom, I Love You The Wrong Way). Du beau linge bien tâché de sang quoi !

980860

Bon on se prépare pour le cardio, ça va taper, et c’est parti pour 38 mns 22 ! Chèr(e)s ami(e)s pas le temps de frissonner, cette galette n’est pas dans la catégorie horreur mais plutôt gore à l’image malaisante digne d’un bon « Human Centipede ». L’objectif est simple : paroles salaces et explicites pour choquer et ça fonctionne ! On imagine bien des flashs de lumière avec giclements d’hémoglobine dans tous les sens, la scarification, la mutilation, et d’autres gestes tout aussi doux.

On est au moins sur du 400 BPM ! Le coeur s’emballe (Obscene Repressed), on retrouve quelques breaks qui font secouer la nuque (Brutus), et des ballades en plein morceau qui ne sont pas de trop (Muzzle). C’est le programme des réjouissances ! Julien entretient son efficacité avec ses quatre voix d’outre-tombe (son emblématique GRUIKKKKK est toujours là), on est au Paradis avec la cadence très rapide, la paire guitaristique est précise et la basse ne se fait pas oublier. On a même la chance d’avoir des sons d’ambiances pour ne pas nous sortir trop vite de ce contexte répugnant. C’est brutal et taillé pour, âmes sensibles s’abstenir !

640990

« Obscene Repressed » est une nouvelle source de malaises pour les plus fragiles et possède une sonorité un peu plus hardcore, à l’image de son prédécesseur « Necrobreed » de 2017. Vous n’avez pas peur ? Votre coeur est endurant et vous aimez le gore ? Bienvenue chez Benighted !

Benighted « Brutus » (Official Lyric Video)

Benighted « Implore The Negative » (Official Lyric Video)

Joël

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s