Metal Prog, Reviews

Psychotic Waltz « The God Shaped Void »

Press_Logo_01

Pincez moi, je dois rêver ! Et oui on parle bien d’un nouvel album de Psychotic Waltz, groupe de métal progressif natif de San Diego qui n’a jamais été reconnu à sa juste valeur, et pourtant quelle musique !

Une des rares fois ou Psychotic Waltz a vraiment été mis en avant dans la presse Européenne c’était lors de sa venue au Dynamo Open Air en 1991. Il y a eu ensuite quelques papiers et puis pas grand chose après, nada, que dalle. Faits franchement regrettables car ses compositions sont d’une très grande richesse, ce qu’il lui vaut peut-être le désavantage de ne pas être accessible par tous.

Après quatre disques publiés entre 1990 et 1996 la valse prend fin et il faudra attendre 2010 pour que le ballet remonte sur scène, sans nouveau matériel à la clé, juste quelques dates réparties sur plusieurs années mais rien de folichon.

Psychotic Waltz 04.105.2019

Et là en ce début de nouveau millénaire c’est le miracle ! Le quintet originel sort son cinquième album qui est tout simplement un chef d’oeuvre et n’a strictement rien à envier et surtout plus rien à prouver face aux ténors du genre. « The God Shaped Void » est d’une justesse exemplaire qui pourrait faire penser par moments à Fates Warning époque « Inside Out » et à Queensrÿche Geoff Tate era pour la voix sur certains passages, mais rien de semblable à ce qui aurait déjà pu être enregistré par le passé. Psychotic Waltz fait parti de ces groupes qui se sont forgés eux-mêmes et ont créé leur propre son avec une identité très personnelle. Trop rare pour ne pas être mentionné.

« The God Shaped Void » prend vraiment aux tripes et son intensité est loin de faire semblant. Les riffs heavy et creusés à souhait régaleront les fans de précision façon scalpel (Back To Black / All The Bad Men / Devils & Angels), la pureté de l’acoustique peaufine de superbes moments (The Fallen / While The Spiders Spin), les soli de guitares harmonisées sont omniprésents, le groupe fait ressortir son côté Jethro Tull qui va bien avec ses passages de flûte traversière (Devils & Angels / Pull The String / Demystified), et la voix puissante de Devon Graves n’a nul besoin de se la jouer perchée lyrique (ça fait du bien surtout dans le prog’ de manière générale).

La liste des qualités ne finirait pas de s’ajouter au fil des lignes tellement l’album est parfait. Voilà c’est le bon mot, « The God Shaped Void » est parfait et si des septiques ne sont pas convaincus par la sincérité de ces propos il ne vous reste plus qu’à écouter ce retour sur disque plus que réussi.

Une très belle manière de revenir messieurs, merci !

Guillaume

Press_Cover_01

Psychotic Waltz « Devils & Angels » (Lyric Video)

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s