Heavy Metal, Reviews, Speed Metal

Stormwarrior « Norsemen »

Ces héritiers du speed-metal made in Germania de Stormwarrior, sont de retour avec un 6e album studio qui remet les pendules à l’heure dans le p’tit monde de notre heavy metal adoré !

Pour être tout a fait honnête, votre rédacteur avait quelque peu lâché le combo d’Hambourg pour une raison qui lui est toujours inconnue, mais lorsque ce nouveau chapitre de la saga Stormwarrior frappa son grand coup de Mjöllnir à la porte de la rédaction, il fallait se faire une raison et écouter ce nouveau tome répondant au nom de « Norsemen ».

SW - Norsemen Cover - RGB

Comme il est de coutume dans ce registre, la mythologie Scandinave continue de faire les beaux jours des groupes du genre, et le nouvel album des Allemands n’exclue pas cette tradition.

Pour rentrer dans le vif du sujet, « Norsemen » parle de la vie de ces hommes du nord de l’Europe et de leur relation avec les dieux, jusqu’à ce que la bataille finale arrive et les accompagnent au Valhalla, le paradis des guerriers morts au combat ! Epique donc, que cette fresque !

Je parlais plus haut de tradition Scandinave, mais il est aussi question dans « Norsemen » de tradition Allemande car le son général du disque a été confié à un spécialiste du genre en la personne de Piet Sielck (Iron Savior), la cover provient de l’éternelle imagination d’Andreas « toutes les pochettes du metal Allemand c’est moi » Marschall, et musicalement on retrouve le Helloween des débuts incluant les pavés « Keepers part. 1 & 2 ». C’est de la Deutsche Qualität du sol au plafond.

Stormwarrior (3) by Lars Hoese

Et ce qui fait surtout le plus de bien dans cet album c’est de constater qu’en 2019, bientôt 2020, le solo de guitare mélodique et magique existe toujours et a encore de très belles histoires à nous conter. La performance de la paire Lars Ramcke/Björn Daigger est à saluer, et les neuf titres qui composent « Norsemen » sont un vrai régal pour les fans de six-cordes.

Sur ce j’ai un drakkar à finir si je veux guerroyer à temps, tanner ma peau de bête pour pas chopper froid aux cuissots, passer à la forge pour récupérer mon épée, mais au moins je sais que pour mener à bien ma quête j’ai dans les oreilles un recueil qui m’aidera à passer l’hiver et m’aider à vaincre l’ennemi ! Euh… les lignes du RER et du métro Parisien je voulais dire… Sköll !!!

Guillaume

Stormwarrior « Odin’s Fire » (Lyric Video)

Stormwarrior « Freeborn » (Lyric Video)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s