Hardcore / CrossOver, Interviews, Live Album

Dog Eat Dog, rencontre à Paris !

C’est par un premier jour d’automne très agréable que je me rends dans le centre de Paname, et plus précisément la mythique salle du Gibus, pour rencontrer un groupe vétéran en matière de hardcore pure souche, Dog Eat Dog. Au moment ou vous lirez ces lignes, la formation New Yorkaise est en pleine tournée Européenne dans le but de promouvoir son album live « All Boro Kings Live » qui reprend l’intégralité de son premier opus sorti en 1994 qui fête aussi son 25e anniversaire.

Arrivé au Gibus du côté de République, je rencontre le bassiste Dave Neabore qui m’accueille avec un grand sourire et m’annonce que l’interview va se passer dans un bar situé à quelques rues pour être plus au calme, et ce sera aussi une bonne occasion de discuter tranquille à siroter une ‘tite mousse. Bien évidemment, ça ne se refuse pas !

En chemin, Dave (qui est très bavard) me confie qu’il est très content de jouer à Paris et qu’il a passé une bonne partie de sa journée à faire le tour des disquaires du coin pour dénicher quelques pépites, et que Paris lui remémore le fait qu’en 1995 Dog Eat Dog avait été nommé aux MTV Music Awards dont la cérémonie avait eue lieue sous la Tour Eiffel. Un grand souvenir pour le groupe me dit-il !

Dog Eat Dog - concert paris

On s’installe avec nos binouzes à la main, et je demande à Dave ce que le groupe pense avec le recul du EP « Brand New Breed » de 2017, qui avait en quelques sortes permis à Dog Eat Dog de retrouver fans et planches…

« Le EP « Brand New Breed » a en effet été une belle opportunité pour le groupe de remettre le pied à l’étrier. J’avais composé le titre « XXV » début 2017, notre guitariste Roger était arrivé avec de nouvelles idées, on a mis tout ça en commun avec le groupe et on a été emballé par ce nouveau matériel. Ensuite on a trouvé un producteur qui a vraiment bien aimé nos chansons et elle ont été mises en boite avec nos propres moyens. On voulait avant tout se faire plaisir, et puis Metalville nous a contacté pour une proposition de deal, et ça c’est fait comme ça. »

« Ce qui est bien avec Metalville c’est que l’on peut communiquer directement avec eux sans avoir pleins d’interlocuteurs entre nous hahaha ! On a pas de pression, les gens du label sont passionnés, on travaille bien et sérieusement, donc ce sont de bonnes conditions pour le groupe comme pour eux. Metalville a été très clair dès le départ avec nous, ils voulaient avant tout que nous restions nous-mêmes avec notre son, notre identité, et sans avoir à changer quoi que ce soit. Rester Dog Eat Dog ! »

« Le groupe travaille sur son prochain album qui sortira chez Metalville, donc on va faire un bon bout de chemin ensemble hahaha ! »

dog eat dog all boro kings live cover 3000x3000 neu

Le 25 Octobre Dog Eat Dog va ressortir son premier album « All Boro Kings Live » dans un package qui va regrouper l’album studio réédité et son équivalent enregistré en live. Une démarche importante pour le groupe ?

« Oui tout a fait, et puis ça coïncide bien avec le 25e anniversaire de sa sortie, c’est un chiffre rond en plus haha ! « All Boro Kings » était introuvable depuis pas mal de temps, et il était vendu sur le net à des prix beaucoup trop élevés ! De plus les fans étaient nombreux à nous réclamer une nouvelle version de l’album, alors c’était le bon moment de le faire. »

« On le sort en CD et vinyl car je suis moi-même fan de vinyl et j’ai toujours trouvé ce format cool ! Maintenant pour le live, on voulait offrir aux fans les deux côtés de Dog Eat Dog. D’une part tu as le son studio beau et propre, et de l’autre l’aspect « raw » du live ! En concert on dégage beaucoup d’énergie et il nous semblait intéressant de proposer à nos fans les deux facettes du groupe en une fois. C’est avant tout un beau cadeau pour eux, et on aime cette idée ! »

« On a profité de nos venues au Wacken et au Rock Am Ring du fait qu’il y ait beaucoup de spectateurs pour enregistrer ce CD/DVD. « All Boro Kings Live » contient des titres des deux festivals, et lorsque tu l’écoutes tu peux constater par toi même l’énergie qui ce dégage du groupe et du public, ressentir toutes les vibrations positives. C’est une bonne chose et c’est très cool ! »

On en vient à parler des débuts de Dog Eat Dog, et je demande à Dave quel était l’objectif premier du groupe lors de sa création en 1990, car ce fût l’une des premières formations à proposer ce mix de riffs heavy, vocaux hip-hop et d’y inclure un saxophone…

« Tout est venu très naturellement si tu veux. John a toujours chanté de cette façon et on a toujours écouté des groupes comme Urban Dance Squad, Murphy’s Law, Beastie Boys, Faith No More, RHCP etc… des groupes avec un certain groove qui ont énormément inspirés Dog Eat Dog. L’idée était aussi d’inclure à notre son un élément « sexy », et il n’y avait à nos oreilles que le saxophone qui dégageait ce côté là hahaha ! Le sax’ a apporté une touche plus fun à notre musique, et lorsque l’on a vu que cela fonctionnait on a su que nous avions fait le bon choix. »

Le saxo c’était pas pour attirer les filles à vos concerts alors ?

« Et non c’était vraiment que pour la musique hahaha !!! »

DED_0026

Le hardcore est apparût fin 80’s /débuts 90’s avec Madball, Sick Of It All, Mucky Pup, Biohazard, Agnostic Front, les groupes pionniers du genre. Dave, que penses tu de l’héritage que ces groupes ont laissés et de la scène actuelle dite hardcore ?

« Alors c’est vrai qu’il est indéniable que les groupes que tu énumères ont à leur tour influencés beaucoup de jeunes musiciens et je trouve ça vraiment super. Après c’est vrai que le son de base a évolué, et maintenant on écoute des bands qui jouent des riffs complexes, ajoutent des chants « scream », des parties de batteries techniques, et on qualifie ça de hardcore. Je ne m’y retrouve pas vraiment car j’ai moi même été un des principaux acteurs de l’émergence de cette scène si tu veux. »

« Dog Eat Dog a joué dans de nombreux festivals de hardcore sur la même affiche qu’ Agnostic Front, Bad Brains, et des groupes plus jeunes. Et à chaque fois je remarque que les young kids qui viennent nous voir sur scène se disent entre-eux « Yeah ! C’est donc ça le son originel du hardcore, c’est cool ! ». Et ça tu peux être sur que je le constate à chaque fois et ce soir pour notre concert à Paris ce sera la même chose hahaha ! »

Pour conclure Dave, quelques mots pour les fans de Dog Eat Dog ?

(Message audio qui suit…)

L’interview se termine, on retourne tranquillement au Gibus, et sur le chemin du retour Dave me propose d’échanger quelques mots avec John Connor (chant) qui sera très content de discuter avec un média Français. Je vous laisse donc écouter à son tour le message de John pour les fans de Dog Eat Dog…

Interview réalisée le Samedi 21 Septembre 2019 à Paris. Merci à Dave Neabore et John Connor pour leur disponibilité et leur sympathie, Daniel Mallmann pour son accueil et Metalville pour la mise en place de cette rencontre.

Album « All Boro Kings Live », sortie le 25 Octobre 2019 – Metalville Records

Guillaume

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s