Heavy Metal, Interviews, Metal, Metal Prog

Evergrey, en provenance de la Baltique…

Evergrey c’est le nom d’un groupe qui vous donne toujours le sourire, car leur musique est synonyme de perfection et les gars sont toujours très cool en interview. La preuve en est, avec la présente que vous vous apprêtez à lire.

En 2016, les Suédois publiaient avec « The Storm Within » un album très riche en matière de trouvailles et d’arrangements, dont « The Atlantic » en est le parfait prolongement avec une musique devenant encore plus mâture et raffinée.

13509059_1197590976959115_3210683704441255665_n

Le rendez-vous est fixé dans un hôtel du 18e arrondissement de Paris, ancienne résidence de Louis Armstrong dans les années 30, et situé à quelques rues de Rochechouart et de son Elysée-Montmartre.

Interview réalisée en compagnie de Tom S. Englund (chant/guitare) et Jonas Ekdahl (batterie)…

Tom S. Englund : « Avec « Hymns For The Broken » (2014), Evergrey avait déjà franchit un cap. Avant cet album, nous étions sur une ligne constante. On était connu et on tournait. Mais depuis, la reconnaissance s’est davantage affirmée, et tu n’es pas la première personne à nous dire que « Storm… » est un album génial, mais pour être tout a fait honnête je ne m’en souviens plus… Tu sais on passe tellement de temps à travailler sur chaque disque, que lorsqu’il sort on est content c’est clair, mais après on passe à autre chose. La promotion, les concerts, et ensuite des idées pour un prochain album arrivent et on recommence le process. »

10329099_798972126821004_5076826671901417062_n

Jonas Ekdahl : « Pour te donner un exemple, le nouvel album « The Atlantic » contient dix morceaux. Je crois que lors de l’enregistrement, nous avons dû passer au moins huit/dix semaines par titre arrangements compris. Tu te rends compte, dix semaines par nouveaux titres ! C’est énorme !  On veut tellement que l’album soit bon à sa sortie que l’on ne regarde pas le temps passé en studio. Mais après au final, ça donne des disques dont nous sommes fiers. »

Jonas : « Je trouve que « The Atlantic » est une progression de la musique d’Evergrey. C’est vrai que pour « Hymns… » il y avait une nouvelle énergie qui était apparue dans le son du groupe, un nouveau feeling. Ce même feeling a continué avec « Storm… » pour en faire l’album qu’il est devenu, en y ajoutant un état d’esprit plus créatif. Et puis « The Atlantic », qui est vraiment le reflet de ce que représente le groupe aujourd’hui. »

EG_TA_P06

Depuis « Hymns For The Broken », Tom et Jonas sont devenus les producteurs attitrés de la musique d’Evergrey. Sous cette formule Tom insiste sur le fait que maintenant, le son de l’album est ce que le groupe veut faire et entendre, et non ce qu’un producteur extérieur veut en faire. Deux choses très différentes qui impactent considérablement sur la méthode de travail du quintet. Tom se souvient qu’à l’époque d’ « Inner Circle » (2004), tout le monde voulait mettre son grain de sel dans la prod’ du disque, mais maintenant les choses ont bien changé et chaque musicien se fait confiance pour enregistrer le meilleur album possible à chaque fois.

Proposer au final un bon album pour les fans est bien sûr primordial, Jonas poursuit : « Un album n’est jamais quelque chose de simple. Dans notre cas, de l’écriture jusqu’au mastering, cela représente de long mois et des journées de 10 voir 15 heures de studio tous les jours ! Cela implique que nous soyons très concentré sur ce que nous faisons. »

Jonas et Tom m’expliquent, avec un discours très sérieux et passionné depuis le début, le long chemin de l’élaboration et la construction de « The Atlantic », pour en aborder maintenant sa thématique…

EG_TA-C_1500x1500

Tom : « L’album raconte l’histoire de cette personne, qui tout en parcourant les mers tumultueuses de sa vie, parvient à maintenir son cap à travers les tempêtes et les naufrages. Pendant le long voyage de sa vie l’homme se retrouve parfois seul, et dans la pénombre il se demande ce qu’il va devenir, et comment il va réussir à s’en sortir. »

« J’ai conscience que c’est une description très métaphorique de la vie, c’est vrai, et ce côté abstrait est mis en représentation avec la pochette de notre ami Janis. Il nous a fait un tableau magnifique qui représente absolument notre musique et le thème de l’océan dont je te parlais tout à l’heure. Il y a mis sa touche personnelle avec les ambiances orange, jaune, ocre avec un regard différent de la mer qui n’est pas seulement bleue, grise et noire. En lui donnant toutes les infos sur le nouvel album, ma vision de ce que j’avais en tête était plus basique de ce que Janis en a fait. Bravo à lui ! »

Il me reste encore quelques minutes à passer en compagnie de Tom et Jonas, qui concluront cet entretien en remerciant leurs fans : « On tient à dire que dans l’interview que nous venons de faire, ce n’est que la vérité. Nous sommes sincèrement reconnaissant et humble envers nos fans. Sans eux, nous ne serions pas ici à Paris pour parler de notre nouvel album, et que sans les fans nous n’existerions pas. C’est toujours agréable de discuter musique avec quelqu’un comme toi qui nous représente auprès des fans. Merci à vous tous de venir à nos concerts, « Because without you, no shows ! And we love playing live ! »

*Evergrey, nouvel album « The Atlantic » – Sortie le 25/01/2019, AFM Records

Website Evergrey

44588014_2083192025065668_2879872483610066944_o

Guillaume

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s