Death Metal, Reviews

Deicide « Overtures Of Blasphemy »

L’avantage qu’il y a avec Deicide, c’est que même si on a écouté aucun nouveau titre avant d’acheter l’album, on sait quand même à quoi nous devons nous attendre : du Death Metal excellent et radical !

Selon les suppôts de la Bête Floridienne, le dernier album en date du combo « In The Minds Of Evil » de 2013 n’avait pas fait pleinement l’unanimité. Bon ok, à chacun son avis. Mais que l’on ne dise pas alors que ce « Overtures Of Blasphemy » souffre d’une quelconque faiblesse ou d’un autre défaut, car là : « y dit que y comprend pas ! »

Ce douzième album de la rythmique la mieux conservée de toute l’histoire du Death Metal, est vraiment énorme et c’est un véritable appel dissimulé aux nouveaux disciples !

Avec ce millésime 2018, le quatuor de Tampa va gagner de nouveaux fans, c’est certain.

Deicide_-_Overtures_Of_Blasphemy_2018_Cover

Glen Benton himself déclarait, il y a de cela bien longtemps, que le Heavy Metal ne l’intéressait pas, à condition de considérer le Death Metal comme son unique héritier. Eh bien voilà, dit comme ça avec ce nouvel album c’est chose faite ! Maintenant reste à prouver si Glen écoute en boucle l’intégrale de Saxon, mais sur « Overtures… » Deicide est tout simplement impérial !

Les riffs sont accrocheurs, les guitares de la paire English / Quirion font des miracles (oui oui c’est le bon mot), et le duo Benton / Asheim (dans Deicide depuis le début) maitrise son Death jusqu’au plus profond de son âme et de son front !

Pour ce douzième commandement, Glen Benton voulait vraiment que Deicide signe (saigne) ses titres les plus « catchy » et rentre-dedans de toute son histoire. Aidé pour cela par de très bonnes conditions d’enregistrement, vu que la formation est de nouveau retournée au Audio Hammer Studios en Floride, bien connu du groupe depuis quelques albums. Le son général est d’une parfaite homogénéité, et rappellera aux nostalgiques le côté brut du premier album et des fameuses démos de « Amon, Feasting The Beast ».

36963957_1855623257837625_3916409200653107200_o

Il n’y a pas vraiment de morceau spécifique à vous recommander, car très sincèrement les 38 minutes du disque s’écoutent d’une traite, et le puriste de Death Metal est ici en possession du Graal en la matière. Comparatif le mieux approprié, même si le fil conducteur des textes est une véritable croisade contre toutes les religions, selon Benton…

Quelques tounes à écouter et visionner :

*Defying The Sacred

*Excommunicated

*Seal The Tomb Below

Guillaume

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s