Reviews, Thrash Metal

Trauma – As The World Dies

Trauma - logo

Une enveloppe arrive à la radio, et tout porte à croire qu’elle contient un album. Je l’ouvre avec une délicatesse à faire saliver n’importe quel amateur de chamallow et de nounours en guimauve et bingo c’est bien un cd. Cool, la journée commence bien !

Sur la pochette, je lis le nom du groupe, Trauma. Ok. Oui d’accord c’est le nom d’un excellent groupe Polonais, mais le logo ne me dit rien… Bizarre. Je cherche encore quelques secondes, et là comme frappé par les 2.21 gigowatts utilisés par Doc Brown pour propulser la Delorean, j’ai eu une révélation, une image ! Eurêka ! L’image de ceci : LE premier vrai groupe de Cliff Burton !

Trauma avec Cliff Burton

Oui, donc voilà, j’en étais resté à la foudre !!! Et bien nom d’un p’tit Thrasheur, j’aurai jamais pensé parler de ce groupe là un jour, moi ! Alors ne perdons pas un instant…

Trauma est donc né en 1980 en Terre Sainte (la Bay Area de San Francisco), lieu de naissance des Exodus, Testament, Metallica, Heathen etc…  Très influencé par Led Zeppelin et Black Sabbath, la formation rentrera dans l’histoire uniquement parce que le célèbre bassiste hippie de Ulrich N’ Co. y fera ses armes. Ensuite, l’histoire on la connait, Clifford va s’orienter vers un son plus puissant, tandis que Trauma s’enfermera dans quelque chose de plus « accessible ».

En 1982, le groupe sera publié dans le volume 2 des légendaires compilations « Metal Massacre » de Metal Blade Records avec le titre « Such A Shame », et deux albums verront le jour à intervalle très long. « Scratch N’ Scream » en 1984 et « Rapture N’ Wrath » en 2014, dans l’indifférence la plus totale…

Revenons à présent à ce qui nous intéresse ici, l’album. « As The World Dies » est donc le troisième effort de Trauma et son line-up est quand même des plus lourd : Donny Hillier (chant / fondateur), Kris Gustofson (batterie), Greg Christian (basse – Testament), Joe Fraulob (guitare – Danzig), Steve Robello (guitare – Dublin Death Patrol).

Trauma - band

Musicalement rien à redire, car les dix morceaux qui composent la galette sont orientés Power/Thrash Metal puissant et mélodique, l’osmose parfaite du meilleur des débuts de Metal Chruch et Agent Steel, c’est tout dire ! La production actuelle favorisant le côté massif de l’affaire, les 45 minutes s’écoutent d’une seule traite, et naturellement comme à chaque fois quand on écoute ce genre de groupes/albums, on se dirige vers sa discothèque pour se (re)passer les vinyls originaux.

Trauma - As The World Dies cover

Trauma est la preuve qu’en 2018, la célèbrissime Bay Area de San Francisco a encore son mot à dire dans l’univers du Metal. Maintenant, en ce qui concerne la réception de l’album, les locaux, historiens et curieux y trouveront peut-être leur compte. De là à voir ce groupe sous cette formation en concert en France, c’est encore à voir. Mais comme je le disais plus haut, le groupe est né en Terre Sainte alors on ne sait jamais.

Trauma « As The World Dies » – Audio

Trauma « The Rage » – Audio

Guillaume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s