Grunge, Reviews

L7, They Came To Bitch !!!

En 1992, il n’était pas rare d’entendre sur des radios nationales françaises (si si je vous jure !), la voix éraillée de Donita Sparks chanter avec ses copines « Pretend We’re Dead » ! LE tube de ce combo 100% féminin et pro-féministe, les authentiques Riot Girls.

Bien qu’originaire de Los Angeles, le quatuor a toujours été assimilé à la scène grunge de Seattle. Ce qui est tout a fait logique, vu que les donzelles ont, dès le début, atomisé leurs Gibson Flying V à grands coups de fuzz à donf’, rien à voir avec les grattes propettes des Guitar-Heroes de la plupart des formations Glam de l’époque, également natives de la Cité des Anges.

Sans oublier bien évidement les albums, sonnant le « Seattle Spirit » à plein riff.

Question look, c’est aussi le « Seattle Spirit ».  On va comparer avec un autre groupe féminin en vogue de l’époque, prenons Vixen par exemple. D’un côté on est sexy et canon, et de l’autre bah on est foncièrement destroy et limite poils sous les aisselles avec un oubli volontaire de Rexona.

Mais c’est justement le « destroy » qui a marqué les esprits, et il faut définitivement se rendre à l’évidence : le punk a toujours eu un futur et un avenir ! Difficile à admettre pour les puristes…

Finalement, les 4 filles du Docteur Fuzz se sont retrouvées en 2015, et pour le bonheur des fans, avec le line-up classique. Lorsque votre rédacteur demande à Donita, si cette démarche de come-back avait son importance d’un point de vue personnel, elle répond que le groupe s’est reformé avant tout pour les fans, et avec les musiciennes d’origine, afin de proposer de nouveaux titres avant tout. La miss insiste bien sur ce fait.

Donc c’est sous un roulement de tambour retentissant que le rideau s’ouvre pour vous dévoiler LE line-up de L7 depuis 2015 : Suzi Gardner (g/v), Jennifer Finch (b/v), Dee Plakas (batt.) et Donita Sparks (g/v) ! Sous vos applaudissements (dixit L’Ecole Des Fans – les quarantenaires voir plus comprendront…) !!!

band yellow

Et pour les oreilles en manque de décibels ? Alors depuis leur retour, les miss ont publié un live carrément apocalyptique (Wireless), un documentaire « L7 – Pretend We’re Dead », témoignage fidèle de l’ère 90’s selon Donita (ndlr : pas vu…), et deux singles (Dispatch From Mar-a-Lago / I Came Back To Bitch).

Concernant le live, la guitariste avoue ne l’avoir jamais écouté. Elle sait que le disque est très représentatif du groupe en concert, mais n’en a jamais entendu la moindre miette…

Mais le plus important à retenir, c’est que le groupe va très prochainement rentrer en studio pour enregistrer son nouvel album qui devrait sortir en Février 2019 ! C’est ça la bonne nouvelle, avec un bon gros son et des nouvelles chansons ! Car les L7 en sont convaincues, c’est du « new sound » que les fans veulent, et rien d’autre !

Pour vous faire une idée, écoutez le simple « I Came Back To Bitch », il y a de grandes chances pour qu’il figure sur le next one. Encore une info de Donita.

Bon c’est vrai, il faut l’avouer, « I Came Back… » sonne très très fortement « Pretend… », mais chut on garde ça pour nous… Après tout, si la formule fonctionne et que les fans en redemandent pourquoi pas, et les L7 ont prouvé par le passé qu’elles n’avaient besoin de personnes pour écrire des chansons.

I Came Back To Bitch

Justement, prochaines chansons qui auront pour thèmes, la colère, la tristesse, l’absurdité, la joie, en gros les mêmes sujets que les girls soutiennent depuis leurs débuts…

Autre gros sujet que nos «grungeuses » continuent de défendre avec ferveur, c’est la condition féministe. Donc moi j’en profite pour demander à Donita, quel message elle a à faire passer en qualité de groupe 100% girly. Et elle me répond avec un « Guys, keep your dicks ! » qui va me faire éclater de rire, et qui sera communicatif à l’autre bout du fil !

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, nos musiciennes vont fouler les scènes Européennes cet été, avec en Juin pour la France, la Cigale de Paris et le Hellfest. Donc si comme moi, vous n’avez jamais vu ces drôles de dames en live, il y a deux occasions à ne pas louper, et c’est pour bientôt. Alors, convaincus ? Nous oui !

logo l7

 

Propos issus de l’interview téléphonique avec Donita Sparks du Jeudi 24 Mai 2018

 

Guillaume

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s