Punk, Reviews

Vanishing, le Punk Metal Nippon !

Pour nous Français, le Pays du Soleil Levant reste une énigme… On a tous bavé dans les bacs de nos disquaires et colonnes de magazines en voyant les pressages/imports Japonais de nos groupes favoris ! Disques qui coutaient une blinde et qui avaient rapidement raison de l’album à acheter… Tous les grands ont joués là-bas et le public Nippon fait parti des plus passionnés au monde, pas besoin de vérifier.

En revanche ce que l’on connait moins, ce sont les groupes locaux. Alors oui, il y a Loudness, il y a eu Concerto Moon, et ensuite ? Finalement il faut se rendre compte que l’on ne sait pas grand-chose à vrai dire de cette scène Nippone. Il faut être honnête.

Vous qui suivez No Name Radio depuis le début, vous avez pu lire et écouter les formations comme Hate Beyond, Rakshasa et Bellfast. Dans des mouvances Thrash, Metal Sympho et Heavy Folk Metal. Et là, si je vous dit qu’avec Vanishing nous sommes en présence de la réponse Japonaise de Venom, vous y croyez ? Et bien vous devriez !!!

Le trio originaire de Nagoya constitué de Tomoki (V/B), Tetsushi (G) et Ko-ji (Batt) est un croisement entre le groupe de Chronos (Venom), le spirit de Lemmy, des influences Punk Hardcore bien présentes et des morceaux jouissifs !

Nos Japonais on à leur actif le EP « Heart Breaker » et cet album « Wild Horse ». Ce dernier fait immédiatement penser aux Black Metal et Welcome To Hell de vous savez qui, mais en plus carré et accordé hahaha ! Quoique, sur quelques soli, un petit rictus peut s’installer mais bon…

Sans rire, ces deux disques bastonnent secs et font un bien fou aux oreilles, pour les nostalgiques du gang de Newcastle avec en prime une bonne grosse dose punkisante. Même si ce trio en est à ses débuts, le son général des deux livraisons est vraiment pro, et nos acolytes ne sont pas là pour rigoler.

En France, on taquine toujours le peuple Japonais pour son côté excentrique, mais question Punk et Metal rien à redire, ça joue sévère à l’autre bout du monde, pas de problème ! On a pas mal parlé de Anti Cimex ces derniers temps sur No Name Radio, en voici ici son exemple Japonais. Maintenant que vous êtes fixés, vous savez à quoi vous attendre. Punk is really not dead !

Guillaume

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s