Reviews

Un week-end de folie !

Hello !

Il faut absolument que je vous raconte le week-end que nous venons de vivre ! Je crois que vous êtes pas prêts les gars…

Il a débuté vendredi soir avec le concert de MORGLBL & Friends au Forum de Vauréal, en région parisienne. J’aime beaucoup cette salle, elle nous permet de rencontrer des artistes de fou tout en ayant ce côté intimiste.

Je n’avais jamais vu MORGLBL en concert, et là, je peux vous dire que j’ai pris une sacrée claque ! Le trio composé de Christophe Godin à la guitare, de Ivan Rougny à la basse, et Aurélien Ouzoulias à la batterie, est juste phénoménal, je n’ai pas vu passer les 2 heures 1/2 de concert. Les artistes étaient accessibles. Cette soirée était sous le signe de la bonne humeur et de l’humour, tout en étant très professionnelle. Pour fêter les 20 ans du groupe, certains Friends avaient fait le déplacement : Renaud Hantson qui nous a ravis les oreilles de sa voix puissante avec les reprises de « Black Night » et « Breaking The Law, Patrice Vigier venu les accompagner à la guitare pour l’occasion. Il y avait également Thibault Abrial et ses riffs incisifs, ainsi que Norbert Krief que l’on ne présente plus. Je note une belle découverte en la personne de Pierre Edel, ce mec a une voix de dingue… Nous avons assisté à une réunion de potes qui aiment la musique et savent la pratiquer ! Le public y a été convié en toute simplicité et sans prétention. De plus, l’évènement était filmé, donc je ne vous en dit pas davantage, car vous pourrez découvrir ou revivre ce moment. En tous cas, cela nous a clairement donné envie d’acheter toute la discographie de MORGLBL et de presser le bouton « repeat » à l’infini…

Nous poursuivons notre week-end avec le concert de MOLYBARON, MALEMORT et DISCONNECTED, à La Boule Noire de Paris.

Quoi ? Vous n’y étiez pas ?!?!? Mais c’était LA soirée à ne pas manquer. Ceux qui sont venus, seront d’accord avec moi !!! Trois groupes de folie ayant chacun leur univers. La programmation était savamment pensée et extrêmement cohérente. L’énergie étant présente dès le début et l’intensité est montée progressivement tout au long de la soirée. Après la claque de la veille mise par Morglbl, cette fois, je me suis pris un uppercut de dingue qui m’a laissée dans les étoiles jusqu’au lendemain, heure du petit-déj.

Molybaron a joué les titres de leur tout premier album. Et honnêtement, si ce n’est pas déjà fait, je vous conseille de l’acheter sans tarder. Leur musique est très axée rock progressif mais relativement bien Heavy. La voix de Gary, leur chanteur guitariste, ne peut pas cacher son origine irlandaise. Ce qui apporte par moment un côté folk à leurs compositions. Chouette groupe et des gars très sympas.

Malemort était gonflé à bloc les gars ! Le groupe a insufflé une belle énergie communicative et a voyagé entre les titres de leur premier album et ceux du second. Leur chanteur Xavier, est un vrai performer. Il fait participer le public, et capte facilement l’attention par sa présence scénique et sa vitalité. Il n’a d’ailleurs pas hésité à rejoindre la foule pendant un de leurs morceaux pour en profiter un peu plus. Le groupe arrive a créer un lien fort et dynamique avec son audience. On ressent que chaque instant passé sur la scène compte et a une vraie valeur. Leur enthousiasme est contagieux. Nous leur souhaitons le meilleur dans l’enfer de Clisson le 22 juin à 10h30 sur la Mainstage 2 !!! Le HELLFEST les gaaaaaaaars !

Disconnected : OMG ! Mon corps s’est désintégré… J’ai complètement lâché prise pour juste profiter de leur performance. C’était un truc de malade. Quasi-inexplicable. Leur musique est typée Outre-Atlantique et école suédoise. J’y ai retrouvé toutes les influences actuelles que j’aime particulièrement : Tremonti, Evergrey… C’est très technique et extrêmement carré, tout en étant mélodique grâce aux soli de guitare et à la voix puissante d’Ivan. Leur premier album, sortit depuis peu, est une tuerie. Il faut absolument checker leur Facebook, car vous devez assister à un de leurs prochains concerts. Les dates sont en train de se caler alors restez attentifs.

Nous continuons notre week-end avec… Mesdames et Messieurs… THE DEAD DAISIES au Trabendo !

Hé, je vous avais prévenus… un week-end de folie ! En première partie de nos américains : The New Roses. Un groupe allemand qui sent bon le rock sudiste en ce dimanche de printemps ensoleillé. On ne pouvait pas rêver mieux pour caler à nos températures plutôt estivales en ce moment. Des riffs bien lourds et entraînants.

Et là… j’ai pas eu le choix, j’ai dû réintégrer mon corps, face à une musique des plus sexy, lourde et collante, jouée par ces tauliers du Hard Rock que sont : Doug Aldrich (DIO, Whitesnake, Bad Moon Rising), John Coraby (Mötley Crüe), Marco Mendoza (Ted Nugent, Whitesnake, Thin Lizzy), Deen Castronovo (Journey, Ozzy Osbourne, Steve Vaï), et David Lowy. Nous avons assisté à un show des plus chauds, par son ambiance et sa température. Le mot d’ordre de la soirée : « Make Some Noise » tout comme le titre de leur troisième album. Ils nous ont notamment enflammés la scène avec le cultissime « Long Way To Go » ainsi que « Set Me Free », balade ayant de grosses influences à la « Joe Cocker ». Les chants rappellent Aerosmith et nous transportent au sommet ! C’est lourd, c’est Heavy, c’est efficace. Leur dernier album « Burn It Down » présenté ce soir là est encore plus puissant que les trois premiers. Bon vous l’avez compris, ce concert était génial. Ces cinq stars sont très proches de leur public venu nombreux (pourtant veille d’un pont ici en France) et le remercie régulièrement d’avoir la chance de partager leur musique à travers le monde.

Vous savez quoi ? c’est pas fini… eh oui week-end prolongé oblige, nous allons jusqu’au lundi.

Le lendemain, donc, nous les avons retrouvés pour une session acoustique privée que vous aurez le plaisir de découvrir prochainement sur Heavy1. Ils sont arrivés tranquillement dans ce bar parisien. Ils ont pris le temps de saluer les personnes venues les rencontrer une par une. Ils sont extrêmement respectueux. Ils acceptent facilement les selfies et autres photos pour l’occasion. Durant le set acoustique de 30 minutes, ils ont refait certains standards de la veille et ont également repris le « Ramble On » de Led Zep. et « Let It Be » des Beetles. L’ambiance était détendue et posée. Un peu comme si des potes avaient ramené leurs grattes dans mon salon pour se taper un boeuf. Aaaarf ! Que du bonheur ! Nous avons ensuite eu l’occasion de pouvoir interviewé Marco Mendoza le bassiste du groupe. Très bon moment. Mais je ne vous en dit pas plus, car vous la retrouverez prochainement sur No Name Radio… En tous cas, des instants comme ceux-là sont précieux, et je peux vous assurer que Guillaume et moi les avons dégustés.

Notre week-end de folie se termine là, avec des souvenirs plein la tête.

Comme le dit Marco avec son accent latino : « Au revoir, à bientôt »

Aurélie

Marco

Retrouvez plus de photos sur notre Instagram : @nonameradiorock

Ecoutez-nous sur : www.no-name-radio.com

1 réflexion au sujet de “Un week-end de folie !”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s