OVNI, Reviews

The Lovely Eggs

Album : This Is Eggland – Labels : Eggs Records / Differ-ant

Ce qui est formidable lorsque l’on travaille dans un média musical, c’est que l’on peut découvrir et écouter beaucoup de nouveaux albums, et mettre les oreilles sur des groupes dont on ne soupçonnait pas l’existence.

Ensuite la manœuvre est simple. On diffuse, on publie, on écrit et les fans y trouvent leur compte. Être au coutant de l’actu’. Mais quand on tombe nez à écoutille avec un disque comme ce cinquième album de ce groupe de Lancaster, The Lovely Eggs, le kiff’ est total !

Ce n’est pas vraiment le genre de son que vous avez l’habitude de lire. Ce n’est ni Thrash, ni Heavy, ni Prog’, rien de tout ça…

Pour résumer, ce « This Is Eggland » est tout simplement le retour du fun dans le monde du rock. Tout dans cet album est jouissif : un duo Holly Ross (guit./chant) et David Blackwell (batt.) qui remet au goût du jour un son à la Sonic Youth avec des ambiances vocales féminines planantes, des guitares fuzz accordées, une batterie bien rudimentaire mais bien lourde, et tout plein d’effets et de sons bizarres, étranges, qui virevoltent dans tous les sens !

A défaut d’être en présence d’un groupe qui pourrait se prendre trop au sérieux de par son attitude et sa musique, le duo se fiche carrément de ce que l’on pense de lui. Il joue, bruite, ambiante ce qu’il veut par le biais de morceaux parfois rapides, lents, mais le tout dans une atmosphère que seuls les groupes Anglais savent faire. Les 60’s  Punk post-Grunge quoi !

The Lovely Eggs et dans sa bulle et c’est tant mieux, il faut qu’il y reste s’il veut conserver son originalité. Pour les connaisseurs en ovni, « This Is England » est produit par Dave Fridmann, que l’on a l’habitude de voir crédité chez  Mercury Rev et Flaming Lips. Cela vous donnera une certaine idée de ce qui vous attend, mais surtout vous allez prendre votre pied… si vous êtes preneur en nouvelles sensations musicales et que vous n’avez pas peur d’explorer d’autres horizons.

C’est chouette parfois de sortir de sa zone de confort ! Et que dire de la pochette ? On a l’impression d’être en présence d’une œuvre de Keith Haring en version destroy bien bien trash hahaha ! La musique sous LSD vient peut-être de naître en 2018, sous la forme d’une belle omelette baveuse à souhait…

Titres que l’on a aimé : Let Me Observe / I Shouldn’t Have Said That / Would You Fuck / Return Of Witchcraft et puis tout le reste !!!!

Guillaume

 

Site : The Lovely Eggs

The Lovely Eggs - This Is Eggland.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s